Le romancier peut-il exprimer son point de vue sur la société par le récit de la vie amoureuse de personnages fictifs ?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1684 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 avril 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Le romancier peut-il exprimer son point de vue sur la société par le récit de la vie amoureuse de personnages fictifs ?


Les romans d'amour qui sont adaptés au cinéma sont nombreux: ce qui crée un effet produit sur le lecteur ou spectateur, l’ air de déjà-vu favorise la connivence. Il n'est d'ailleurs pas rare que les adaptations changent le contexte de l'intrigue amoureuse comme sicelui-ci était secondaire, comme si le romancier ne parlait pas de la société mais mettait en scène des types universels. En imaginant des histoires d'amour, le romancier peut-il exprimer sa vision du monde ou est-il prisonnier d'un genre trop codifier pour une expression individuelle ? Nous verrons d'abord comment les intrigues amoureuses peuvent exprimer un point de vue explicite sur lasociété, avant de montrer que le romancier peine toutefois à s'exprimer librement dans un genre codé. Enfin, nous analyserons comment, grâce à la contrainte, le romancier peut formuler son discours sur le monde.


On constate tout d'abord que certains romans qui mettent en scène des aventures amoureuses sont l'occasion pour le romancier d'exprimer son point de vue sur la société. Les intriguesamoureuses s'inscrivent dans un contexte particulier. Le romancier situe son histoire dans un lieu, une époque ou un milieu qu'il décrit avec précision. Il fait une description subjective ,qui a rapport au sujet et qui lui permet de dévoiler sa vision de la société. Ainsi, dans La Curée,de Zola, Renée et Maxime ont une liaison quasi incestueuse,ils ont une même origine et des lois communes, le jeunehomme étant le fils de Saccard, mari de Renée. Cette liaison s'inscrit dans la peinture de la décadence de l'Empire par Zola. Leur amour s'explique par la dépravation morale c’est-à-dire un pari qui va dégénré et qui« se mettait à table et rêvait gaudriole au dessert » et toute leur histoire sert à la critique de l'Empire, rendu coupable de cette relation contre nature : « Dans le monde affolé oùRenée et Maxime vivaient ».On retrouve, aussi le goût de la dépravation, dans Les Liaisons Dangeureuses de Laclos, avec Valmont et Merteuil qui se lancent des défis d’amours.Ainsi, par le contexte dans lequel évoluent les amoureux inventés par le romancier, ce dernier peut imposer un regard sur la société . De plus, les personnages fictifs sont caractérisés , par des portraits, mais aussi parleurs actions et leurs relations aux autres. Leurs amours contribuent donc à affiner leur portrait. Ainsi, à travers le récit d'aventures amoureuses, le romancier construit un personnage qui peut incarner un point de vue sur la société. Comme, Valmont dans Les Liaisons Dangeureuses représentant les libertins du XVIIIeme siècle .Et, Madame de La Fayette, dans La Princesse de Clèves, fait l'éloge del'honnête homme, modèle sociologique cher au XVIIe siècle. En effet, la relation amoureuse de Mme de Clèves et de M. de Nemours met en évidence l'honnêteté des deux protagonistes. Ces derniers allient des qualités physiques :« Ce prince était fait d'une sorte qu'il était difficile de n'être pas surprise de le voir quand on ne l'avait jamais vu, surtout ce soir-là, où le soin qu'il avait pris à separer augmentait encore l'air brillant qui était dans sa personne », l. 10-13 et spirituelles qui les rapprochent, et une grandeur d'âme qui leur interdit de se laisser aller à la passion et leur permet de rester maîtres d'eux-mêmes. Ainsi, le portrait des personnages qui se construit dans le récit de la relation amoureuse permet de faire l'éloge d'une posture sociale.
Le récit de la vieamoureuse de personnages fictifs permet donc au romancier, grâce au contexte ou au portrait des protagonistes, de donner son point de vue sur la société, en faisant parler ses personnages avec un message indirect. Toutefois, on constate que les romans d'amour obéissent à des schémas très codifiés qui semblent rendre difficile l'expression d'idées personnelles.



Le romancier qui écrit les...
tracking img