Le romantisme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2858 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le Romantisme

Introduction

C’est le développement de la presse, au XIXe siècle, qui permet une diffusion plus importante de la littérature. En effet, alors même que le combat pour la liberté de la presse (consacrée par la loi de juillet 1881) fait rage, de nombreux écrivains, de Chateaubriand à Zola, publient dans les journaux des articles, des critiques, des lettres d’opinion. En 1836,avec La Presse, Émile de Girardin crée le journal moderne, à prix modeste grâce à la publicité et à l’importance de la diffusion. La littérature trouve sa place dans ce journal à travers le roman feuilleton - de nombreux romans de Balzac et d’Alexandre Dumas (dont Les Trois Mousquetaires), entre autres, paraîtront sous cette forme. À la fin du siècle, les progrès techniques permettent une diffusionencore plus importante et le développement d’une presse très populaire, qu’on vend maintenant au numéro et non plus par abonnement : comme Le Petit Journal, par exemple. Apparaît alors une distinction plus nette entre les lectures du public cultivé et les romans feuilletons, qualifiés de « populaires », diffusés par les journaux à grand tirage. C’est ainsi que le statut de l’écrivain se trouveramodifié. Il peut maintenant vivre de sa plume (le droit d’auteur existe depuis la fin du XVIIIe siècle), cependant il est maintenant largement tributaire non seulement de son éditeur, mais des goûts du public, qu’il doit satisfaire pour vendre. Les auteurs bénéficient d’une grande considération sociale. Il arrive aussi souvent qu’écrivains et artistes se sentent incompris, isolés dans une sociétéégoïste et matérialiste où la littérature ne fait figure que de simple divertissement ; ce malaise est déjà présent dans le mouvement romantique (dans les écrits d’un Musset ou d’un Gérard de Nerval, par exemple, sans compter ceux de Gautier (préface de Mademoiselle de Maupin) comme il le sera plus tard chez Baudelaire. Époque de bouleversements tant économiques que sociaux, le XIXe siècle esttraversé de nombreuses contradictions qui se retrouvent aussi dans la condition de ses écrivains.

Mouvements littéraires

Pour la première fois dans l'histoire de la littérature française, on peut parler de réel mouvement littéraire. En effet, le visage artistique du XIXe est fort changeant. Contrairement au siècle précédent, dominé par le classicisme, on ne peut parler d'un seul mouvementlittéraire dominant, bien qu'il soit tentant d'assigner ce rôle au romantisme.

Le Romantisme

Définitions

Explication sinologique.

Mot « romantisme » apparait tardivement. Adjectif « romantique » date lui du 18e siècle. On le dit fondé par Rousseau ; Les rêveries du promeneur solitaire (parution posthume en 1792) : « les rêves du lac de Bienne sont plus sauvages et plus romantiques que cellesdu lac de Genève ». Letourneur : première traduction complète de Shakespeare en français en 1776. Traduction importante pour le romantisme car Shakespeare = symbole d’inspiration, référence principale des auteurs romantiques.

Fin 18e siècle : « Romantique » est presque synonyme de l’adjectif « sublime » = symbole de paysages à la fois ravissants mais terribles.

Depuis 1850 :Sensibilisation aux paysages d’hautes montagnes et de grand Océan. Avant 1850, aucun n’aurait souhaité visiter ces endroits considérés comme hostiles. Les paysages sublimes = romantique ( émotion du spectateur face aux paysages sublimes. Cette sensibilité naît avant l’adjectif « romantique » en Europe au milieu du 18e siècle. Mouvement commence avant la France en Allemagne et en Angleterre en 1798. Fin 18esiècle, « romantique » = perception d’un infini dans le monde.

Le nom « romantisme ».

Nom « romantisme » apparait vers 1820. Longtemps en concurrence avec le substantif «  romanticisme » ( Stendhal l’emploi beaucoup. Mot apparaît en même temps que l’histoire littéraire et artistique du romantisme.

← Sensibilité romantique (« pré- romantisme) dés le 18è siècle mais « romantisme » pas...
tracking img