Le romantisme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (606 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Le romantisme

=> Dès la seconde moitié du 18ème siècle, Le mot « romantisme » :
nombreux sont les écrivains qui rejettent
rationalisme des Lumières. A partir de1820, le motromantisme désigne un mouvement littéraire et culturel qui
=> Le mouvement romantique rassemble les artistes se réclamant d’une
manifeste au 19ème siècle le triomphe de lasensibilité nouvelle.
sensibilité et le rejet de l’ordre classique
au profit de la liberté de création.

> L’Histoire du mouvement
- Le préromantisme

Déjà, des écrivains comme Rousseauou Diderot, philosophes des Lumières, expriment les passions qui agitent « les plus secrètes parties du cœur ». Ainsi, après la Révolution, les exilés revenant à Paris, y apporte une sensibiliténouvelle, apporté d’Angleterre ou d’Allemagne, ceux-ci étant influencés par la littérature de ces deux pays.

- La révolte romantique et la bataille d’Hernani

Dès 1823, Stendhal prend la défense deShakespeare. Les jeunes artistes voulant proclamer leurs idées se regroupent autour de Victor Hugo. Poèmes, théâtre ou tableau sont des occasions de manifestations publiques où les romantiquesexpriment leur révolte contre l’ordre et la raison, leur refus d’une société obsédée par le pouvoir et l’argent.
C’est ainsi, que lors d’une représentation de Hernani, pièce de théâtre de Victor hugo, en1830, une bataille opposant les partisans du drame romantique et ceux qui défendent le théâtre classique.

- Le sacre du moi romantique

Le théâtre romantique triomphe avec : Henri III et sa cour,par Dumas (1829) ou Chatterton, de Vigny (1835). Dans l’œuvre poétique de Hugo, Lamartine ou Nerval, le moi intime du poète exprime ses tourments, le désarroi => sentiments qui succèdent àl’enthousiasme de la Révolution française et de l’épopée Napoléonienne.
Certains, comme Musset ou Vigny, ne trouvent pas d’issue au « mal du siècle » => se retirent dans l’amertume et la solitude. D’autres,...
tracking img