Le romantisme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1798 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
LE ROMANTISME
(1820-1848)

I-Histoire du mouvement

a-Les précurseurs

b-La naissance du mouvement

c-Thèmes récurrent et propre au romantisme

II-les principaux artistes et écrivains

III-Quelques peintures

IV-Bibliographie

V-Questions

I-Histoire du mouvement

Le mot romantisme est au XVIIème siècle synonyme de «  romanesque » pour désigner les sentiments et lesaventures propres du roman.
A la fin du XVIIème siècle, il correspond a l'évocation du paysans mélancoliques.
C'est à partir de 1820 que le Romantisme désigne le mouvement litteraire et culturel.
Le romantisme exprime un sentiment de révolte contre l'ordre établi , auquel il expose , une exaltation du moi et une envi de se démarquer du classicisme .


a-Les précurseurs

-Rousseau (1712-1778)-Anne-Louise Germaine Necker, baronne de Staël-Holstein (1766-1817)

-Benjamin Constant de Rebecque (1767-1830)

-Jacques Delille, souvent appelé l'abbé Delille (1738-1813)

-François-René, vicomte de Chateaubriand (1768-1848)

b-La naissance du mouvement

 1-Aspects politiques
Extrème instabilité politique : 6 régimes avec une alternance de régimes libéraux et autoritairesIdées monachistes/lutte pour la liberté démocratique=> révolution de 1830 puis 1848
Des écrivains s'engagent : Lamartine, Hugo sont députés, Vigny se présente aux élections, Lamartine devient chef du gouvernement provisoire en 1848, G. Sand joue un rôle la même année, Napoléon III est grandement critiqué dans Les Châtiments de Hugo.
2- Aspects socio-économiques
Progrés industrielnotamment dû à la machine à vapeur
Capitalisme : développement des opérations bancaires=>bourgeoisie devient classe dominante
Question sociale : accroissement du prolétariat urbain=>diverses doctrines du socialisme (Saint-Simon et Fourier)
3-Aspects scientifiques
Progrès scientifique : découverte de Neptune par Leverrier ; travaux de Louis Pasteur ; thèse évolutionniste de DarwinUne nouvelle religion : la science : Philosophie positiviste d'Auguste Comte (les sciences doivent régir le monde) ; Médecine expérimentale de Claude Bernard
Tout cela va grandement influencer les hommes de lettres et à la mélancolie qui domine la première moitié du siècle va succéder une "foi" dans la science au point que le roman se donnera des prétentions scientifiques (Zola et les Goncours)c-Thèmes récurrent et propre au romantisme

• Solitude
•Souffrance du peuple
•Spiritualité
• Se libérer du classicisme
• Affirmer l'expression des sentiments
•La mélancolie, le moi en souffrance
•lyrisme, élégie
•l’histoire,
•la nostalgie,
•le goût pour la solitude,
•les passions,
•la nature,
•les ruines,
•La spiritualité,
•le désir de fuite

III-les principaux artistes etécrivains

BALZAC
(Honoré [de], 1799-1850). Dès son adolescence tourangelle, il rêve d'une grande oeuvre
philosophique, comme son héros Louis Lambert; il mène parallèlement son apprentissage de romancier (romans noirs et romans gais) et de journaliste, son expérience de la société industrielle (entreprises d'imprimerie qui le ruinent), son initiation amoureuse avec Mme de Berny, son aînée. Cesexpériences alimentent les grands romans regroupés, à partir de 1842, dans La Comédie humaine. Les doctrines illuministes, la conviction que la pensée, le désir, la passion, consument l'énergie humaine, lui fournissent des clés pour interpréter le fonctionnement d'une société qu'il observe avec une cruelle lucidité.
BAUDELAIRE
(Charles, 1821-1867). Révolté contre sa famille Sa mère s'estremariée au général Aupick et contre la société, il mène une vie dissipée qui amène son entourage à l'envoyer faire un grand voyage maritime (1841-1842), puis à lui donner un conseil judiciaire qui administrera sa fortune. Dettes, suppliques à sa mère et aux amis pour obtenir quelque argent, concubinage avec une mulâtresse, prostituées, syphilis, constituent l'ordinaire sordide de celui qui...
tracking img