Le romantisme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2034 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
2nde 2

Dissertation
Le Romantisme

____________________________________________________________

_________

____________________________________________________________

_________

Apparu à la fin du XVIIIème siècle en Europe, le romantisme prône le renouveau des règles strictes de la littérature classique. En arborant un tout nouveau genre, se laissant aller à l’expression dessentiments, des sensations et de la sensibilité d’auteurs reconnus tels que Victor Hugo ou encore Théophile Gautier, le romantisme s’impose comme le genre phare de la littérature du XIXème siècle. Mais qu’en est-il aujourd’hui, la sensibilité romantique a-t-elle continué à s’exprimer au-delà de son époque d’origine ?
Dans un premier temps, nous verrons si le repli sur soi et la fuite face à unesociété imposant des normes à ses citoyens est toujours au goût du jour. Dans une seconde partie, la recherche d’un absolu au risque de sa vie est toujours d’actualité. Et enfin, si la volonté de révolte et de changement est toujours présente dans les esprits.

Le monde d’aujourd’hui, nous impose de nombreuses règles à respecter. La société chérit chaque opportunité de nous faire rentrer dans descases, des normes lui permettent alors de nous coller une étiquette de normalité. Les écrivains héritiers et porteurs de l’époque révolue du romantisme nous interrogent dans leurs œuvres d‘aujourd‘hui. A l’image de James Cameron, qui nous invite dans son film Avatar (2009) à un retour à l’authenticité, à la nature. Nous nous retrouvons au cœur d’une tribu pré-civilisée, déterminée à se révoltercontre le monde moderne qui lui vise à détruire l’harmonie d’un lieu sacré et d’une tribu vivant en osmose avec ce milieu. L’un des personnages principaux du film, Jake, jeune homme handicapé retrouvant l’usage de ses jambes en entrant dans ce monde, tombera également amoureux de cette nature. Il préférera la pérennité de la nature à la fugacité de l’expérience humaine qu’il était venue accomplir.Cette préférence à la nature qu’au monde moderne, est également le principal sujet du film de Sean Penn, Into the Wild (2007), nous racontant l’histoire d’un jeune homme tout juste diplômé, destiné à un grand avenir, fuyant sa vie civile pour l’Alaska où il passera 5 mois seul à disserter sur l’humanité et où il pensera rencontrer la paix spirituelle. Le goût pour la nature et le voyage sembleêtre restés dans les œuvres d’aujourd’hui. La préférence du typique et de l’authenticité semble encore séduire grand nombre.

Si pour certains la nature leur permet de fuir un monde qui ne leur correspond pas … D’autres à l’image d’Edward, dans Big Fish (2003) du réalisateur Tim Burton, écrit par John August, se réfugient dans l’imaginaire et le rêve pour échapper aux autres et à ce mondedéplaisant. En effet, ce père s‘empare de la réalité, l’améliore à sa manière, de façon à se sentir mieux et à surmonter cette réalité brute qui semble l’étouffer. Ainsi, il se cache à l‘intérieur des contes de fées qu‘il raconte à son fils, apprivoise son malaise permanent et cette peur de l’autre.
Enfin, d’autres encore, construis d’une telle complexité, ne se comprennent pas eux-mêmes et n’arrivepas à surmonter cette souffrance qui les ronge. Le roman biographique et autobiographique Lambeaux de Charles Juliet illustre très bien cet aspect notamment dans la première partie de son œuvre, avec la biographie de sa mère biologique. Cette femme, paysanne, avide d’apprendre, est dans l’incapacité de poursuivre ses études. Il nous raconte la douleur de sa mère de ne pouvoir mettre les mots sur cequ’elle voulait exprimer. Il écrit sa déchéance spirituelle, son incapacité à trouver le bonheur en son mariage avec un homme qu‘elle n‘aimait pas, en la vie. Ne trouvant comme solution pour se délivrer que le suicide … A la fin de la première partie, il raconte comment sa mère a exprimé le besoin insaisissable de mots avant de mourir :
« Je crève
Parlez-moi !
Parlez-moi !
Si vous...
tracking img