Le romantisme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (811 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le romantisme

Introduction

Le romantisme est un courant artistique d'Europe occidentale apparu au cours du XVIIIe siècle en Grande-Bretagne et en Allemagne, puis au XIXe siècle en France, enItalie et en Espagne. Il se développe en France sous la Restauration et la monarchie de Juillet.

En France, la littérature était classique depuis la Renaissance, et l'on appelle romantiques lesécrivains qui, au début du XIXe siècle, se sont affranchis des règles de pensée, de composition et de style établies par les auteurs classiques.

Les poètes du romantisme s’exprime par « je » et « moi »(comme dans la préface aux Méditations poétiques de Lamartine : « je n’imitais plus personne, je m’exprimais moi-même pour moi-même » ), ils veulent faire connaître leurs expériences personnelles. Leromantisme sert à voir toute les possibilités de l’art et exprime les extases et les tourments du cœur. Il permet au lecteur de s’évader dans un autre monde, d’exotisme, de mystère, de fantastique oumême de cauchemar. Le romantisme ne tarda pas pour la suite à influencer la peinture et la musique.

La bataille romantique

Deux ans après les Méditations d’Alphonse Lamartine qui fut le premiertriomphe du romantisme, un nouveau recueil de poésies apparaît, un volume d' Odes. L'auteur avait vingt ans à peine et s'appelait Victor Hugo.
Ce recueil redoubla le succès que la nouvelle formepoétique obtenait dans le grand public.

Le romantisme s'installa donc en France, après avoir été violemment interrompu par la Révolution. La plus novatrice des révolutions littéraires semblait se prendreelle-même pour une restauration.

La caricature de Benjamin Roubaud (1811-1847) donne une idée assez juste de l'image qui s'attachait aux Romantiques dans le public et du mauvais goût dont on lestaxait : sous la bannière « Le laid c'est le beau » et négligemment béni par Lamartine, Victor Hugo entraîne derrière lui pour quelque croisade fabuleuse son cortège de fidèles où l'on reconnaît...
tracking img