Le romantisme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1015 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
LE ROMANTISME EN FRANCE

I - Le contexte historique

Le romantisme est un courant artistique d'Europe occidentale apparu au cours du XVIIIème siècle en Grande-Bretagne et en Allemagne, puis au XIXème siècle en France, en Italie et en Espagne. Il se développe en France sous la Restauration et la monarchie de Juillet. C’est un mouvement créé en opposition à la rigidité du classicisme et aurationalisme philosophique des siècles antérieurs. C’est un moyen de révolte contre la société jugée trop rigide.
Le romantisme commence en Allemagne, Novalis en définit le programme dès 1789. Il souhaite que « le monde soit romantisé « (phrase dite par Novalis). Le mouvement romantique a commencé en France en 1820 et s’est poursuivi jusqu’en 1850.

II - Caractéristique du romantisme

Leromantisme exprime l’extase et le tourment du cœur et de l’âme, le sentiment contre la raison. Il exalte le mystère et le fantastique.
Le romantisme utilise toutes les formes de l’art (théâtre, roman, musique, poésie, peinture…), il désigne un art où l’imagination et la sensibilité dominent.
III - Le roman
Le roman en France connaît à l'époque romantique un important renouvellement. On peutsommairement distinguer trois grandes nouvelles formes romanesques.
1) On citera d'abord le "roman de l'âme", qu'il soit à la "première personne" (narrateur et personnage principal confondus) ou à la "troisième personne" (narrateur distinct du personnage). Ce type de roman représente la subjectivité d'un individu en rupture avec le monde environnant.
Par exemple, René de Châteaubriand. L'écart entrel'individu et le monde se traduit alors souvent par une pathologie qui peut être décrite de façon objective ou distanciée. Dans ces romans, l'intérêt du lecteur porte ainsi sur la singularité subjective d'un individu qui, bien loin de se présenter comme un modèle plus ou moins héroïque, apparaît comme essentiellement différent des autres à cause d'une "maladie de l'âme" (comme la mélancolie de René oula folie chez Nerval) qui l'éloigne des autres hommes.
2) Une deuxième forme romanesque originale est le roman réaliste dont les deux grands représentants sont Stendhal et Balzac.

Balzac attache une grande importance à la description, qui est un élément essentiel de la représentation romanesque. La description va alors s'attacher à des détails extérieurs (gestes, attitudes des personnages,habits et modes d'être, décors...) qui peuvent paraître à première vue insignifiants mais dans lesquels le romancier découvre un sens caché, une "harmonie" qui révèle l'intériorité masquée des personnages.

Stendhal met quant à lui l'accent sur la dimension explicative du comportement des personnages (en particulier dans le Rouge et le Noir) : il analyse les différents facteurs qui pèsent sur lescomportements individuels, qu'il s'agisse de l'histoire personnelle, de la position sociale, des relations inter-individuelles ou même du déroulement aléatoire des événements. Il révèle ainsi au lecteur ce que les différents personnages ignorent soit d'eux-mêmes, soit des autres. Romanciers réalistes, Balzac et Stendhal se caractérisent ainsi par leur "omniscience", c'est-à-dire leur capacité àdécrire le monde objectif dans ses multiples dimensions, mais également à dire le sens de ce monde qui échappe pourtant aux individus qui en font partie.

3) La troisième forme romanesque est celle d’une fiction qui fait place à l’imaginaire jusqu’au fantastique en ne cherchant pas la vraisemblance.
Avec Théophile Gautier, le fantastique sera assumé comme tel, et ce sera au lecteur à affronter unmonde irréel et surtout à lui donner un sens qui ne sera d'ailleurs pas nécessairement partagé par les autres lecteurs. Ainsi, ce type de roman repose sans doute moins sur le partage de certaines valeurs morales et intellectuelles que sur une identification émotionnelle où se mélange à la fois le rejet et la et la fascination.
Dans ces trois types de romans, le lecteur est confronté non plus à...
tracking img