Le rouge et le noir: le personnage de julien sorel

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2147 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Le personnage de Julien Sorel dans le roman « Le Rouge et le Noir »

1. Est-ce qu’il est un anti-héros ?

« Mon roman est fini, et à moi seul tout le mérite. » C’est ce à quoi Julien Sorel pense au moment où Mathilde, sa fiancée et la fille de son patron Marquis de la Mole, lui apporte la nouvelle que son père l’a anobli et lui a procuré un poste de lieutenant de hussards. À 23 ans, il voitainsi tous ses rêves de gloire réalisés. En l’espace d’à peine quatre ans, ce fils cadet d’un pauvre charpentier s’est élevé au rang de l’aristocratie. Et il n’attribue son ascension sociale si rapide et si éclatante qu’à lui-même.

Oui, à lui seul tout le mérite : j’y consens sans réserve. Quel est donc son mérite auquel il doit son succès hors de toute attente? Il est né avec toutes lesqualités dont la nature puisse munir un homme pour s’épanouir pleinement dans sa vie : l’intelligence infaillible, la beauté rare et la volonté féroce. Il parvient à sa réussite inouïe en déployant ces qualités et en réagissant habilement aux défis dans la haute société dans laquelle il est admis grâce à son intelligence prodigieuse. Certes, il maîtrise l’art de savoir-vivre, y compris l’hypocrisiedissimulée, sans pour autant être hypocrite, mais il est par nature trop héroïque pour s’abaisser à l’hypocrisie de la bourgeoisie et du clergé qu’il méprise. Sa probité profonde ne le permet pas à recourir à des intrigues sournoises ni à des séductions mal intentionnées.

D’où vient donc son image largement répandue d’un séducteur sans scrupules et la stigmatisation d’un anti-héros ? Son parcoursd’ascension sociale se déroule en deux étapes principales : en province comme précepteur des enfants du maire de sa ville natale dont la femme devient sa maîtresse, et à Paris comme secrétaire du puissant seigneur Marquis de la Mole dont la fille devient amoureuse et enceinte de lui, ce qui pousse son patron à l’enrichir et l’anoblir. Ce parcours semble justifier le cliché d’un beau jeune homme debasse naissance qui utilise les femmes de la haute société comme moyen vers l’ascension sociale.

En effet, j’ai commencé à lire ce roman dans l’attente de rencontrer un anti-héros ambitieux qui grimpera l’échelle sociale au moyen de la séduction et de l’hypocrisie, mais au fur et à mesure que les pages défilent, je me suis aperçue de plus en plus de la pureté et la noblesse de son coeur. Audébut, c’est vrai, il séduit Mme de Rênal comme un défi qu’il lance à la haute société, surtout à M. de Rênal qui l’insulte, mais l’ambition est vite submergée par l’amour. Quant à Mlle de la Mole, il accepte son amour, non parce qu’il voit en elle sa clé de l’ascension sociale, mais parce qu’elle devient l’objet de sa passion ardente. Ses jeux de séduction ont pour but de remporter l’amour désiré, nonpas de gratifier son ambition sociale. Il souffre des refus capricieux de Mathilde, non pas à cause de l’occasion manquée d’avancer dans sa carrière, mais à cause de son coeur brisé. Il va jusqu'à songer au suicide.

Même son crime et sa mort témoignent de son héroïsme humain. Le moment où tout semble perdu, il gagne tout. Il laisse tomber son masque social et commence à vivre sa vraie nature.Enfin libéré du regard social extérieur et intérieur, il entre dans l’authenticité d’être lui-même. Et en renonçant à toutes valeurs matérielles, même à sa vie, il atteint le vrai bonheur et la vraie liberté. Son plaidoyer devant les jurés est la preuve la plus éloquente de son intégrité humaine et sa noblesse d’âme. Au lieu de se défendre, il prend la parole pour les classes inférieures. Ilpréfère mourir en dignité plutôt que vivre dans la lâcheté et le conformisme. Il fait face à sa mort en toute sérénité d’âme, fidèle à sa noblesse naturelle. Loin d’être anti-héros, Julien est pour moi le héros le plus incontestable de roman.

2. Est-ce qu’il est une victime ?

On a tendance à voir en Julien Sorel une victime de son ambition ou une victime de son époque. Ma conclusion est...
tracking img