Le rouge et le noir

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1546 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
G8 : Unité et diversité des Sud

A l'echelle mondiale, les contrastes entre pays du nord et du sud sont toujours forts. Ils s'observent selon de nombreux criteres, economiques, sociaux et demographique. Les indicateurs utilisés, identifient les pays du sud par des traits communs en terme de pauvreté de démographie , de santé , d'éducation , de type d'activité etc . . .
Les pays du sud sedifférencient cependant entre eux de manière croissante ( NPI différent PMA )
Il n'y a pas aujourd'hui dans le monde de modèle de développement « unique » mais des politiques plus ou moins efficace . De nombreux pays en développement souffrent de la faiblesse de leur État et de son incapacité a faire régner la paix et le droit .

Pb: De quelles manières s'identifient ils ? En quoi l'exemple duBrésil reflète t-il les contrastes du développement a l'échelle national et urbaine ?

I . L'inégal développement , une fracture toujours vive :
A - La pauvreté est loin d'être vaincue :

La production des richesses est toujours très concentré , les pays industrialisés représentent plus de 80% du PIB mondial . A l'inverse, le PIB cumulé des 49 PMA équivaut a la seul Autriche (385 Milliards $ )(USA 14300 Milliards $.
L'ampleur des inégalités de revenus est donc considérable, le PIB-PPA varie entre 84 000 $ par habitants par an au Luxembourg et 470 $ au Sierra Leone.
De plus ces inégalités ce creusent et ce revenus moyen diminue dans certains pays. La grande pauvreté touche une part importante de la population mondial, plus de 1,2 milliards de personne vivent au dessous du seuil depauvreté ( - 1$ par jours ) , 2,8 milliards d'hommes vivent avec moins de 2 $ par jours y compris dans les pays du nord.
La pauvreté ne se réduit pas a la seule pauvreté monétaire, l'indicateur de pauvreté humaine IPH, identifie le nombre d'individus souffrant les manques les plus élémentaire
supérieur a 30% dans 46 pays .

B - Les multiples visages de la pauvreté humaine :

La croissancen'engendre pas forcement le développement, l' IDH oscille entre 0.961 pour le Canada et 0.275 pour le Sierra Leone . La faim est encore une réalité pour 800 millions d'habitants des PED, la sous nutrition a même augmenté dans 25 pays.
Les inégalités sanitaires, d'encadrement médical, de dépense de santé sont toutes aussi importantes. Les maladies infectieuse touchent des communautés entières, ex:tuberculose → 2 million de morts par an. paludisme → 1 million de morts par an. 92% des victimes su sida habite un PED.
Aujourd'hui, l'espérance de vie est plus faible qu'en 2000 dans certain pays (prolifération de certaine maladie). L'instruction demeure un enjeu majeur malgré des progrès significatifs, l'alphabétisation des adultes est loin d'être général. On compte 880 millions d'analphabete,dont 2/3 de femmes et 115 millions d'enfant ne vont pas encore a l'école primaire .

C - L'ampleur des inégalités , obstacle au développement :

Les inégalités sociales excessives constituent un frein majeur au développement, le faible effectif de la classe moyenne dans les pays du sud, réduit le marché de consommation intérieur, ce qui freine les investissements productifs.
L'inégalitéentre les hommes et les femmes incompatible avec le developpement, est très forte dans les Suds. Au contraire l'augmentation de la scolarisation des filles a de nombreuses conséquences positive, ex: réduction de la fécondité, meilleur santé et alimentation pour elles et leurs enfants.
La force des inégalités spatiale entre régions, ville et campagne, a l'intérieur même des tissus urbain traduitun mal développement qui touche en premier les habitants des régions intérieures et ceux des campagne moins doté de services que les villes (ex: Brésil) .

II . Quel développement pour quelle société ?
A - Une question de choix politiques et sociaux :

Le développement n'est pas un problème de nature technique mais socio-politique. Développer suppose d'investir et oblige a arbitrer...
tracking img