Le rouge et le noir - julien garde d'honneur

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (494 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
je suis en première et j'ai la deuxième partie et la conclusion du commentaire composé sur le chapitre 18 livre 1du rouge et le noir à faire. Il s'agit plus spécialement du moment où julien Soreldéfile à cheval devant la bonne société de sa ville
Je pense que c'est vraiment à ce moment là que julien sans s'en rendre compte se met à dos toute la bonne société. Pour eux il n'est pas à sa place caril n'est pas de leur milieu;
Comment rendre compte de la différence de sentiments existant entre la fierté de Julien et la colère des spectateurs dans un plan de commentaire composé et est-cepossible?
voici le passage:
Toutes les femmes étaient aux balcons. La garde d’honneur se mit en mouvement. On admirait les brillants uniformes, chacun reconnaissait un parent, un ami. On se moquait de lapeur de M. de Moirod, dont à chaque instant la main prudente était prête à saisir l’arçon de sa selle. Mais une remarque fit oublier toutes les autres : le premier cavalier de la neuvième file étaitun fort joli garçon, très mince, que d’abord on ne reconnut pas. Bientôt un cri d’indignation chez les uns, chez d’autres le silence de l’étonnement annoncèrent une sensation générale. On reconnaissaitdans ce jeune homme, montant un des chevaux normands de M. Valenod, le petit Sorel, fils du charpentier. Il n’y eut qu’un cri contre le maire, surtout parmi les libéraux. Quoi, parce que ce petitouvrier déguisé en abbé était précepteur de ses marmots, il avait l’audace de le nommer garde d’honneur, au préjudice de MM. tels et tels, riches fabricants ! — Ces messieurs, disait une dame banquière,devraient bien faire une avanie à ce petit insolent, né dans la crotte. — Il est sournois et porte un sabre, répondait le voisin, il serait assez traître pour leur couper la figure.
Les propos de lasociété noble étaient plus dangereux. Les dames se demandaient si c’était du maire tout seul que provenait cette haute inconvenance. En général on rendait justice à son mépris pour le défaut de...
tracking img