Le rwanda

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (661 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 juin 2012
Lire le document complet
Aperçu du document
Rwanda

Le Rwanda ou encore le « pays des milles collines » est un pays de l’Afrique centrale, entouré de l’Ouganda, de la Tanzanie, du Burundi et de la république démocratique du Congo. Sacapitale est Kigali. Le Rwanda s’étend sur environ 26 340 km² pour 11 056 000 habitants.
Ce pays compte de nos jours, 3 peules différents, environ 80% de Hutus pour 19% de Tutsis et 1% de Twas.Actuellement, le Rwanda est dirigé par le président Paul Kagame. Les deux langues officielles du Rwanda sont le Kinyarwanda et le français.

Les premiers habitants du Rwanda furent vraisemblablement desPygmées, les ancêtres des Twas actuels. Avant toute colonisation, le Rwanda était une société fondée sur l’unité : Tutsis, Hutus et Twas, partageaient la même culture, la même langue et vivaient tousensembles.

Dès 1956 et depuis la colonisation, les Allemands puis les Belges, mirent en place des catégories tutsies, hutue et twa, selon des caractéristiques raciales. Les colonisateurs Belgesvoient en les Hutus une race inférieure, et désigne donc les Tutsis comme une classe supérieure. Classés selon différents critères, les Tutsis sont mis en haut de cette échelle sociale entre 1916 et1959. (cartes identités Rwandaise des Hutus … )

A l’indépendance du Rwanda en 1959, la majorité des hutus refusent le pouvoir politique et économique de la minorité Tutsi et surtout leurdomination. Les Hutus prennent donc le pouvoir, une révolution sociale se déclanche alors accompagnée d’une politique de massacre, la haine raciale est alors en marche. De nombre Tutsis prennent alors lafuite, des dizaines de milliers entre 1959 et 1961.


Le FPR ( Front patriotique du Rwanda ) à été crée en Ouganda en 1987-1988 par les exilés Tutsi de la première et de la deuxièmerépublique du Rwanda


En 1990 plus de 10 000 Tutsis et opposants politiques sont arrêtés , 1990 marque le premier massacre de Tutsis par les Hutus à Kibilira, comptant 1400 victimes, néanmoins...
tracking img