Le sacrifice et l'envie, jean pierre dupuy

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2644 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le sacrifice et l’envie,
Le libéralisme aux prises avec la justice sociale
Jean-Pierre Dupuy
Hachette Littératures, 1992

Libéralisme et justice sociale semblent être des mots bien connus, des notions que tout le monde manie avec aisance.
Et pourtant, la justice sociale, qu’on classerait comme une idée de gauche, préoccupe bien plus les libéraux que les marxistes ou lessocialistes qui, obnubilés par les vices du marché, en oublient de lui donner un sens.
Dupuy rappelle également que libéraux et conservateurs, souvent mis dans « le même sac » (p.14), n’ont pas les mêmes points de vue.

Professeur à l’Ecole Polytechnique et à l’université de Stanford, Jean-Pierre Dupuy est également membre de l’Académie de technologies- au sein de laquelle il étudie lesnanotechnologies et leurs implications et conséquences philosophiques- et philosophe de la morale et de la politique.
Il fut celui qui, le premier, introduit la pensée de John Rawls en France. Il est tourné vers la philosophie et l’économie anglo-saxonne, afin de compléter une pensée française qu’il trouve trop rigide et trop segmentée.

Dans Le Sacrifice et l’Envie, Dupuy cherche à« comprendre l’envahissement progressif de tous les domaines de la vie, privée et publique, sociale et politique, par la logique de l’économie et de la marchandise » (p.9)
Pour lui, l’économie est la nouvelle façon d’expulser la violence que contient nos sociétés modernes qui n’ont plus recours au sacré ni aux sacrifices pour jouer ce rôle.

En expliquant les thèse de Smith, Rawls, Nozick et Hayek,et en construisant des démonstrations détaillées, Dupuy nous fait cheminer a travers son livre jusqu’à sa propre thèse, et cherche comment l’ ‘économie politique’ pense la justice sociale.

Il commence avec Smith, en précisant que, selon lui, Théorie des sentiments moraux et Richesse des Nations qui la suit, se complètent, il n’y a pas rupture de sa pensée.
Il est important à ce titrede comprendre le concept de sympathie, qui fait partie intégrante du mécanisme de la « main invisible », sans lequel il ne serait qu’une sorte de « nouveau Léviathan » : en agissant en vue de leurs fins particulières, les individus autonomes oeuvrent inconsciemment à la réalisation de la fin commune qu'est l'organisation de la société. Or la sympathie smithsienne est « la constatation de lacoïncidence des sentiments entre l’acteur et le spectateur » (p. 86) Ici Smith reprend le paradoxe acteur/spectateur imaginé par Diderot.

Selon Dupuy, la contagion (au sens de Hume) est présente dans le concept de sympathie smithsien, l’acteur adaptant ses sentiments- qu’il est seul à connaître- à ceux du spectateurs- qu’il devine. Ainsi, l’acteur doit « maintenir ses passions au niveau le plussusceptible de gagner la sympathie du spectateur impartial » (p.95), et la sympathie est donc un concept pacificateur.
Mais l’envie, « contraire de la sympathie puisqu’elle tend à l’opposition des sentiments et non à leur accord » (p.96) empêche la sympathie de jouer son rôle harmonisateur, bien que « la sympathie contien[ne] l’envie » (p.100) dans les deux sens du terme.

D’après Dupuy, lesujet complexe et déchiré de Smith a été très appauvri au fil du temps, car Smith n’a jamais cherché à rompre avec la morale ou la société, et qu’il accorde un rôle essentiel aux relation interpersonnelles-ce qui est souvent oublié ou nié.
Les phénomènes spéculaires, la théorie des jeux, du common knowledge, entre autre, diagnostiqueraient cependant un retour au sujet smithsien et à Hume,pour qui « les esprits des hommes sont des miroirs les uns pour les autres » (p.106)

Dupuy se tourne ensuite vers l'autre volet de sa problématique: le sacrifice, étudié à travers la lecture de John Rawls en opposition aux utilitaristes.

Ceux-ci acceptent la notion de sacrifice car, pour eux, le « bien commun » est prédéfinit, et précède la notion de justice. En effet, le bien est...
tracking img