Le salut de de gaulle ou l'écriture combattante

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 64 (15779 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 septembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Plan

Introduction: «le soldat écrivain»

1. Aux origines de l'écriture: le soldat.

2. «Je n'ai pas la plume facile»: De Gaulle écrivain, «une certaine idée» du style.

3. La conception et la réception des Mémoires de guerre.

I. Le Salut et le genre des Mémoires: l'ombre de César.

1. De Gaulle et ses Mémoires: «une œuvre» (opposition à Churchill). «il s'agit de dire ce que j'aifait, comment, pourquoi.».

2. De Gaulle et ses modèles: Chateaubriand comme Muse.

3. De Gaulle parle à De Gaulle: César et le «personnage symbolique».

II. L'Histoire dans Le Salut: la polarisation des événements

1. Du régime du fait accomplià l'Histoire prophétisée.

2. Le récit de l'action et de la stratégie guerrière: la part de l'épique (Histoire revécue et Histoire à la loupe).III. Les débats d'idéesdans Le Salut: art du dialogue et postures idéologiques.

1. Le style du récit de débat: organisation dialectique et mouvements délibératifs.

2. La mise en scène du dialogue.

3. Dialogues et portraits: jeu des points de vue et postures idéologiques.

Conclusion: l'écriture combattante.

_________________________

Introduction: «le soldat écrivain»

DeGaulle écrivain reste mystérieux pour les littéraires: on connaît l'homme politique qui a marqué l'Histoire, le général d'armée engagé dans les combats; on connaît les grands épisodes de la geste Gaullienne (l'appel du 18 juin, l'élection du Président de la République au suffrage universel, la «chienlit» pendant mai 68). Mais de De Gaulle écrivain, il faut le reconnaître, le littéraire ne sait pasgrand-chose[i]. Adrien le Bihan parle même d'«étrange phénomène incompris»[ii]. Pourtant, les Mémoires de De Gaulle ont été publiés en Pléiade et ont donné lieu à de nombreux commentaires qui ont, à part l'article retentissant de Barthes, quelque peu sombré dans l'oubli.

C'est que De Gaulle écrivain pose problème: il suscite la polémique. Pierre Nora pose ainsi les données de ce problème: «Ilexiste un dilemme dès que l'on aborde la vie et l'œuvre de Charles de Gaulle. Ou vous accordez d'emblée de jeu au personnage l'exceptionnalité absolue qu'il revendique, et l'essentiel est abandonné, ou vous la refusez, et vous manquez l'essentiel.». Plus largement, les questions que l'on se pose sont les suivantes: est-il légitime comme écrivain? Ne l'a-t-on pas publié parce qu'il était un grand hommepolitique en son temps? Que vaut le style du Général? Autant de questions qui soulèvent toujours des débats[iii]. Le «cas» de Gaulle, si je peux le formuler ainsi, est celui d'un triple parasitageissu de la superposition de trois identités, celle du «soldat», de l'homme politique et de l'écrivain. Bon nombre de Présidents ou d'hommes politiques se sont lancés ou se lancent dans la rédaction deleurs Mémoires, très récemment encore: mais sont-ils des œuvres littéraires, dignes d'être étudiées en Terminale Littéraire? Il faudrait, il me semble, déplacer le problème: ce qui occulte De Gaulle écrivain, ce qui le rejette dans l'oubli et suscite son discrédit potentiel, c'est l'ombre de l'homme du 18 juin, du Président qui masque le travail de l'écrivain. Or, Charles de Gaulle, avant d'êtrel'homme public que tout le monde connaît, a été écrivain, depuis ses débuts de soldats, ce qui motive la belle formule d'Alain Larcan: «Le soldat écrivain». En De Gaulle - et c'est cela aussi qui brouille quelque peu les repères catégoriques que le littéraire peut avoir à l'esprit – le soldat ne se dépare jamais de l'écrivain car il est les deux à la fois.

Dans le cadre de cette introduction,j'exposerai donc successivement les origines de l'écrivain de Gaulle, les particularités de son style puis la conception et la réception des Mémoires de guerre. Conformément au plan que je vous ai distribué, je m'attarderai ensuite sur trois aspects essentiels pour l'enseignement en Terminale Littéraire en m'appuyant sur des exemples concrets de passages du Salut: le rapport au genre des Mémoires,...
tracking img