Le savetier et le financier

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2005 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
INTRODUCTION
C'est sous la Monarchie de Juillet que Balzac compose son roman, à une époque où, poussée par l'enrichissement de la bourgeoisie, la ville poursuit son essor économique : elle devient le lieu de tous les possibles, le rêve qui fascine les jeunes provinciaux… Mais rien n'y est fait pour organiser cet essor, aucun plan d'urbanisme n'y est encore envisagé. La ville, en s'accroissant,devient aussi le lieu de toutes les misères, des violences et du crime.
 Or, pour Balzac, l'homme est le produit de son milieu. Il est donc logique qu'avant de raconter l'histoire de “la fille aux yeux d'or”, il débute par un prologue qui dépeint la ville et ses habitants.

Quel jugement sur Paris la description de Balzac propose-t-elle ?

LE REALISME DE BALZAC ?
La démarche qu'adopte Balzacvise à reproduire celle du scientifique, puisque pour lui l'étude de la société est semblable à l'étude du réel qu'effectuerait l'homme de science : à deux reprises dans le troisième paragraphe, il emploie la formule “nature sociale”, et la soutient par deux comparaisons : “comme se le dit la nature elle-même”, “comme la nature” (l. 25).
Cela explique la structure de ce texte, et la doubleposition qu'il choisit. Il se pose, en effet, d'abord en observateur, pour décrire le “spectacle” extérieur (l. 1) qu'il peut “voir” sous ses yeux, “l'aspect général”, que développe le premier paragraphe. Puis, au début du deuxième paragraphe, il passe de ce rôle d'observateur du dehors à celui d'analyste de l'intérieur, avec “quelques observations sur l'âme de Paris”, avec la reprise du verbe “voir”(”En voyant”) : il devient ainsi une sorte de psycho-sociologue. Comme le scientifique, son but est d' “expliquer les “causes” des phénomènes observés. Enfin, toujours pour respecter une cette démarche scientifique, il annonce sa progression du général au particulier : “Peut-être avant d'analyser les causes qui font une physionomie particulière à chaque tribu de cette nation […] doit-on signaler lacause générale […]. On notera ici le choix du pronom indéfini “on”, neutre, et le verbe d'obligation, qui affirme une éthique scientifique. L'argumentation de Balzac affiche donc nettement sa volonté d'objectivité.Cependant ne nous laissons pas tromper par cette attitude mise en avant ! Un scientifique, en effet, se permettrait-il de juger avant même d'avoir analysé ? Or c'est bien ce que faitBalzac, et ce dès la première phrase, avec l'adverbe “certes” pour soutenir l'affirmation, le superlatif hyperbolique, et le lexique violemment péjoratif, notamment dans l'énumération : “Un des spectacles où se rencontre le plus d'épouvantement est certes l'aspect horrible de la population parisienne, peuple horrible à voir, hâve, jaune, tanné”.
De même, si nous observons les interrogations oratoires,censées amener le destinataire à se prononcer librement, nous constatons que Balzac ne lui laisse pas véritablement le choix de son jugement. La première, sous la forme négative (”Paris n'est-il pas un vaste champ […] ?”), l'oblige à suivre la vision sinistre que lui propose la longue phrase. Puis, après avoir demandé “Que veulent-ils ?”, il limite la réponse à une seule alternative : “De l'or oudu plaisir ?” Enfin lorsqu'il s'agit de “justifier physiologiquement” son observation des “physionomies parisiennes”, il avance avec la conjonction “car” une explication qui se contente de reprendre son jugement préalable sur “la teinte presque infernale” de ces “physionomies : “car ce n'est pas seulement par plaisanterie que Paris a été nommé un enfer”. Mais quelle valeur accorder à uneappellation métaphorique ? Sa seule valeur ne peut être que la subjectivité de celui qui la reprend, et la souligne par le gallicisme (”ce n'est pas seulement par plaisanterie que”) et l'impératif qui s'adresse directement au lecteur osant émettre un doute : “Tenez ce mot là pour vrai”. C'est donc sur un axiome, non démontré, que repose l'analyse proposée…
L'analyse de la stratégie argumentative de...
tracking img