Le savoir exclut-il toute forme de croyance ?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1122 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
I. Introduction :

Les religions se nourrissent de la croyance des hommes, légitime ou illégitime. Exemple flagrant, mais pourtant la définition de la croyance ne se limite pas uniquement aux religions. En effet, elle se définit comme toute hypothèse, a priori que l’on a sur les choses mais qui ne sont pas démontré. Platon, à travers l’allégorie de la caverne, présente la croyance comme unélément que le savoir permet de supprimer. En effet le savoir regroupe sous son nom l’ensemble des connaissances qu’un homme ou que l’humanité accumule et conserve. Ainsi, il est alors légitime de se demander si l’on peut encore croire quand on sait? Si c’est le cas quelles en sont les raisons ? Le savoir est-il limité ? Peut-il le tout expliquer ? Les hommes sont-ils prêts à refuser toute croyance auprofit du savoir ? Pour tenter de répondre à ces questions nous verrons dans un premier temps que le savoir exclut toute forme de croyance, puis nous verrons que, au contraire, le savoir n’exclut par toute forme de croyance et in fine nous verrons que les carences du savoir nous condamnent à la croyance.

I. Savoir exclut toute forme de croyance

La croyance est le fruit de l’ignorance. Eneffet, n’ayant aucune connaissance sur tel ou tel point nous avançons des hypothèses et tentons, sans aucun élément de connaissance, de déterminer les choses. Parallèlement le savoir nous apporte connaissance, précision et démonstration sur les choses et nous dévoile les choses telles qu’elles sont vraiment. Le savoir nous apporte donc la vérité sur les choses. Ainsi, il semble évident que si noussommes en possession de la vérité, toute croyance ne tient plus, et nos hypothèses où aprioris seront soit prouvées, soit contredites. Ainsi, si je sais que l’arbre est de bois, je ne pourrai plus croire qu’il est en marbre.

Ainsi, tout les formes de croyance semblent balayées par le savoir et donc par la vérité. Toutefois, on dénombre une pluralité de chercheurs et savants qui se sont un jourtournés vers la croyance. Pourquoi donc ceux-ci savent se tourne vers la croyance ? Pourquoi avec un tel degré de connaissance, la croyance subsiste-t-elle ?

II. Le savoir n’exclut pas toute forme de croyance

Darwin créa un séisme au travers de sa théorie faisant de l’homme un descendant du singe, Galilée avant lui jeta le discrédit sur la religion. Aujourd’hui nous sommes dans une époqued’hyper-rationalité ou les croyances semblent reculées laissant la place au savoir. Semblent en effet, car on observe un rejet de plus en plus manifeste contre toutes ces sortes de vérité et préfère se réfugier auprès de leurs croyances. Les plus anciens tout d’abord, les sceptiques, qui se refuse à toute vérité étant pour eux indémontrable. Mais on observe également un dogmatisme ambiant refaisantsurface contre le rationnel. Brisant toutes les illusions de la croyance et responsabilisant les gens, le savoir n’est pas apprécié. Ainsi, Saint-Thomas observe que le diable refait surface expliquant les meurtres ayant une fonction exutoire pour l’ensemble de la population. Ainsi, malgré le savoir les hommes recréent des croyances.
Dans un second temps, il est nécessaire de nuancer le savoir. Eneffet hormis les sciences exactes, plusieurs connaissances n’ont pas la caractéristique d’être démontré, comme les sciences humaines, et s’accompagne pour la plupart d’interprétations subjectives laissant place à la croyance.
Enfin, certains sujets ne peuvent trouver de réponse. Comme les questions métaphysiques, qui mettent à mal la raison et font appel au cœur comme le rappelle Pascale etKant. Car toutes ces questions portent sur l’existence de l’homme et le savoir montre sa carence un pouvoir ont démontré des vérités.

Par conséquent, le savoir nous pousse donc, en nous dévoilant la vérité, à abandonner toutes nos croyances. Or, on a pu constater que le savoir avait des carences, il est limité il ne peut tout expliquer les gens ne sont pas tous favorables à l’explication du...
tracking img