Le secteur agralimentaire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1134 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 août 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Secteur Agro-alimentaire
Introduction

La filière agroalimentaire occupe une place de choix dans l’économie marocaine. Il s’agit d’une industrie stratégique capable de répondre aux besoins alimentaires d’une population en croissance rapide et de générer une activité économique grâce à l’exportation :
• Contribution à hauteur de 35% du PIB industriel 2009
• Contribution à hauteur de3.7% du PIB total 2009
• 15 à 20% des entreprises industriels en 2009
• Exportations en croissance de 22,6% entre 2007 (3,63 mds Dhs) et 2008 (4,45 mds Dhs), en raison notamment de l’augmentation des exportations des conserves légumes (+33,6%)

Principaux acteurs de la filière

Producteurs : Acteur principal qui fournit les autres acteurs cités ci-dessous. Toutefois, avec ledéveloppement des IAA et des GMS, les producteurs devront s’organiser, s’unir et acquérir de nouvelles expertises pour se mettre au diapason de la grande distribution et être à même de répondre aux attentes des industriels.
Marché de gros : marché traditionnel qui capte l’essentiel de la production locale des petites et moyennes exploitations semi-intensives par l’intermédiaire de la filière locale et/oude courtiers, grossistes collecteurs et autres intermédiaires.
Grandes et Moyennes Surfaces (GMS) : l’arrivée des GMS entraîne un changement des modes et préférences de consommation, mais aussi de la méthode de travail des producteurs.
Industries agroalimentaires (IAA)

Nos recherches seront concentrées sur des entreprises de l’agro alimentaire :
- exportant tout ou partie de leursproduits,
- proposant une offre riche et diversifiée,
- et idéalement positionnées sur des niches telles que par exemple les alicaments (huile d’argan).

Analyse segments de la filière

1. Conserverie végétale

Grâce aux efforts conjugués des pouvoirs publics et des opérateurs économiques privés, le secteur marocain des conserves végétales a connu une croissanceconstante.
Sa contribution au PIB est devenue aujourd’hui de 1ère importance et ses performances très intéressantes :
• Production 2008 : 5 milliards Dhs
• Exportations 2008 : 3,75 milliards Dhs
• Investissements annuels 2008 : 250 millions Dhs
• Valeur ajoutée 2008 : 1 milliard dhs
• Emploi: 20 000 emplois directs permanents
En termes de tonnage, le secteur des fruits & légumesproduit selon la pluviométrie de l’année, une quantité de conserves tout produit confondu, en moyenne de 325 000 tonnes (dont 145 000 tonnes de condiments).

De plus, la conserverie végétale est un segment où les opérateurs :
• ont su valoriser le potentiel existant (olives de table, légumes surgelés),
• commencent à diversifier leur offre exportable vers des produits à plus fortevaleur ajoutée.

Enfin, c’est un segment où il est possible de trouver des entreprises positionnées sur des marchés de niches

Toutefois, le secteur n’exprime pas encore tout son potentiel, en raison notamment de :
• Une offre agricole en amont qui répond difficilement au débouché industriel (problématique de diversification de l’offre agricole, offre atomisée et zones de productionéloignées des unités de transformation)
• Des relations parfois tendues entre les producteurs et les industriels
• Une modernisation encore trop lente
• Un environnement international de plus en plus concurrentiel

2. Produits de la mer

Le Maroc est le 1er pays producteur et exportateur des produits de la mer en Afrique et dans le monde Arabe.
L’industrie de valorisation des produits dela pêche occupe une place importante dans l’économie du Maroc. Les usines de transformation traitent plus de 70% du poisson pêché et les produits sont distribués sur plus d’une centaine de destinations à travers le monde.
Le Maroc constitue aujourd’hui une plate-forme incontournable de valorisation et d’exportation de produits de la mer à destination des marchés les plus exigeants :
•...
tracking img