Le secteur bancaire marocain

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 23 (5538 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 juillet 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
SOMMAIRE

INTRODUCTION 1

CHAPITRE PREMINAIRE: Présentation de la banque et de son secteur d'activité

I) Aperçu général du secteur bancaire marocain : 2

Historique succinct............................................................................................................2

Principales caractéristiques du secteur bancaire et financier marocain ……………3

Le secteurbancaire marocain face à la conjoncture………………………………….4

II) Présentation de la Société Générale 5

1) Présentation……………………………………………………………………………...5

2) Historique …………………………………………………………………….................5

3) Présentation du Groupe Société Générale ……………………………………………6

1ère Partie: Les crédits bancaires et leurs risques

I) Typologiedes crédits octroyés aux entreprises par les banques 7

1) Crédits de fonctionnement……………………………………………………………...7

2) Crédits à Moyen et Long Terme………………………………………………………..9

II) Les risques de crédit : typologie et prémunition 10

1) Différents types de risque de crédit…………………………………………………...10

2) Les garanties : moyen essentiel deprémunition contre le risque…………………...11

2ème Partie: Evaluation du risque de crédit et mesures de renforcement de la gestion des risques

I) Processus d’octroi des crédits 14

1) Montage et analyse du dossier de crédit……………………………………………...14

2) Notification de la décision au client et mise en place des lignes……………………..19

II) Mesures de renforcement du dispositif de gestion du risque decrédit 20

1) Amélioration de l’existant……………………………………………………………..20

2) Un dispositif de contrôle permanent………………………………………………….21

CONCLUSION 25

BIBLIOGRAPHIE

INTRODUCTION

La distribution de crédits aux différents agents économiques est le créateur essentiel de bénéfices pour les établissements bancaires. En général plus le volume de crédits mis à la disposition des clients,entreprises et particuliers, est important, meilleure est la rentabilité.
Toutefois, malgré que le crédit soit une source incontournable de rentabilité, il est aussi source de risques de perte totale ou partielle des créances encourues. Ce risque est d’autant plus sérieux que le volume de crédits est élevé et ceci influence défavorablement la rentabilité des établissements bancaires à traversnotamment le provisionnement de créances douteuses.
Les établissements de crédit font ainsi face à un dilemme qu’ils doivent gérer afin d’optimiser leur risque de crédit. En effet, le souci universel des banques est d’encadrer au mieux le risque de défaillance du débiteur et ce dès l’entrée en relation avec leur clientèle. Elles essaient de se prémunir au maximum à l’aide d’outils et de mécanismesdivers. Cependant, quelque soit l’effort déployé dans ce sens, il n’est jamais suffisant.
En définitive, gérer le risque de crédit, c’est suivre l’affaire depuis sa création ou son entrée en relation avec la banque, de façon minutieuse, afin de minimiser les risques et baisser considérablement les pertes s’il devait y en avoir dans la limite du possible.
Ainsi, nous proposons de traiter dans cerapport « l’évaluation du risque crédit bancaire: quelles mesures de renforcement à adopter ? ».
L’étude à réaliser a pour objet de renforcer les contrôles à priori à travers notamment :
➢ Un diagnostic approfondi de la démarche d’étude des demandes de crédit ;
➢ Un examen critique des indicateurs utilisés (sectoriels, économiques, financiers, qualitatifs…) ;
➢ Une fiabilisation etune sélection d’informations synthétiques mais pertinentes qui seront à la base de la prise de décision finale par le comité de crédit compétent ;
Dans ce sens, ce rapport sera détaillé en deux parties. La première traitera des différents types de risques liés aux crédits bancaires pour passer dans une deuxième partie à la démarche d’étude des dossiers de crédits aux entreprises au sein de la...
tracking img