Le secteur informel au maroc : 1956 – 2004

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 43 (10720 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Cet article est disponible en ligne à l’adresse : http://www.cairn.info/article.php?ID_REVUE=RFG&ID_NUMPUBLIE=RFG_171&ID_ARTICLE=RFG_171_0119

Environnement intense et choix stratégiques. Le cas des banques islamiques par Taïeb HAFSI, Lachemi SIAGH et Alpha-oumar DIALLO
| Lavoisier | Revue française de gestion 2007/2 - n° 171
ISSN 0338-4551 | ISBN 978-2-7462-1771-3 | pages 119 à 140

Pourciter cet article : — Hafsi T., Siagh L. et Diallo A.-O., Environnement intense et choix stratégiques. Le cas des banques islamiques, Revue française de gestion 2007/2, n° 171, p. 119-140.

Distribution électronique Cairn pour Lavoisier. © Lavoisier. Tous droits réservés pour tous pays. La reproduction ou représentation de cet article, notamment par photocopie, n'est autorisée que dans leslimites des conditions générales d'utilisation du site ou, le cas échéant, des conditions générales de la licence souscrite par votre établissement. Toute autre reproduction ou représentation, en tout ou partie, sous quelque forme et de quelque manière que ce soit, est interdite sauf accord préalable et écrit de l'éditeur, en dehors des cas prévus par la législation en vigueur en France. Il estprécisé que son stockage dans une base de données est également interdit.

DOSSIER
PAR TAÏEB HAFSI, LACHEMI SIAGH, ALPHA-OUMAR DIALLO

Environnement intense et choix stratégiques
Le cas des banques islamiques
Les banques islamiques vivent dans un environnement « intense » du fait des exigences de conformité éthiques et religieuses et de la nécessité d’une performance financière adéquate.L’environnement intense est pourtant vu par la littérature comme un facteur « uniformisateur » des stratégies. Dans cet article nous montrons que malgré l’influence incontestable de l’environnement islamique intense sur les banques islamiques, ces dernières disposent d’une certaine marge de manœuvre stratégique. Cet article décrit la situation des banques islamiques et révèle à travers des exemples leurscomportements stratégiques. La conclusion est que ces banques qui sont en très forte croissance disposent d’autant, voire de plus, de capacités stratégiques que les banques traditionnelles.

L

es tenants de la théorie de la contingence, de la théorie institutionnelle et de l’écologie des populations, entre autres, ont clairement démontré, à travers leurs travaux, que l’environnement «oriente » le comportement des organisations. Plus exactement ces théoriciens montrent que les organisations ont tout intérêt à se « coller » aux exigences de leur environnement. Celles qui parviennent à s’adapter à ce dernier obtiennent en effet les meilleurs résultats (Forte et al., 2000 ; Venkatraman et Prescott, 1990). Toutefois les tenants de différentes théories apprécient différemment le pouvoir(l’influence) de l’environnement sur l’organisation. Par exemple, la théorie institutionnelle (Singh et al., 1986 ; Tolbert et Zucker, 1983) et la théorie de l’écologie des populations (Hannan et Freeman, 1977) accordent un pouvoir déterministe à l’environnement, alors que la théorie de la contingence (Miller, 1999, 1996, 1988 ; Venkatraman, 1989, Miles et Snow, 1978) et la nouvelle théorieinstitutionnelle lui octroient plutôt un pouvoir d’influence. Par ailleurs, les théories envisagent l’environnement différemment. Par exemple, les théoriciens du positionnement stratégique (Porter, 1985 ; Bogner, Thomas et McGee, 1996 et Rumelt, 1991) mettent plus d’emphase sur les éléments de l’environnement tâche (concurrents directs et indirects, clients, fournisseurs, technologies,

120

Revuefrançaise de gestion – N° 171/2007

etc.). Par contre, certains, comme les tenants de la théorie institutionnelle (Scott, 2001 ; DiMaggio et Powell, 1983 ; Dacin, 1997 ; Oliver, 1996, ente autres) privilégient les éléments de l’environnement général (les politiques gouvernementales, les normes, les règles ainsi que les valeurs, coutumes et mœurs d’une société, etc.) Évoluant au sein d’un...
tracking img