Le sens de l'histoire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2566 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Sujet proposé par jbilou mustapha. Professeur aux CPGE Khansa. Casablanca. Maroc
Jbilou_m@yahoo.fr

Sujet :

Quels sens pour l’histoire ?

1L’histoire offre à l’érudit et même au simple observateur un tableau riche d’événements dans une linéarité chronologique peu parlante. Les événements se suivent pourtant sans s’expliquer et sans tracer une courbe nette de l’évolution historique.2 Dès lors une question hante l’esprit de tout étudiant de cette discipline : « quels sens pour l’Histoire ? » 3 Nous utilisons bien sûr le mot « sens » dans ces deux acceptions de « signification » et de « orientation ». 4 La question ne fait, en fait, que poser le constat de la difficulté de penser cette science humaine en exploitant la polysémie du terme « sens ». Cependant la modalitéinterrogative, peut aboutir, dans un raisonnement implicite, à la négation de l’histoire et ce dans l’incapacité de pouvoir déterminer son ou ses sens.

5 Nous tenterons de penser « les sens » de l’histoire à la lumière de nos œuvres au programme. En effet, Horace de Corneille, Mémoires d’outre tombe de Chateaubriand et Le 18 Brumaire de Louis Bonaparte de Karl Marx forment des coupesspatio-temporelles qui constitueront pour nous une matière pour reconstituer « les sens de l’histoire » de l’antiquité romaine à la révolution française de février 1848. 6 Nous postulons alors que la signification et la direction de l’histoire sont liées et s’exercent une influence mutuelle. L’histoire prendrait une orientation ou une autre, progrès ou régression, en fonction de l’interprétation del’événement marquant. 7 A cet effet, nous montrerons d’abord que le sens apparent de l’histoire est confus et que celui profond est difficilement perceptible. Nous relèverons ensuite que cette difficulté de l’interprétation conditionne La dynamique de l’histoire : Tantôt elle progresse et tantôt elle régresse comme si l’histoire évolue aléatoirement dans tous les sens. Nous finirons par prouver quel’arbitraire apparent de l’histoire découle de la multiplicité des logiques actualisées par les historiens. Ces logiques contradictoires s’accordent pour autant sur la nécessité du progrès.

L’histoire nous offre un spectacle désolant et chaotique. Le sens apparent de l’événement est confus et celui profond est difficilement perceptible. En effet, l’histoire sombre dans le désordre, les événements serefusent au raisonnement logique et les interprétations de ses événements sont assez souvent différentes sinon contradictoires.
L’histoire sombre dans le chaos et le désordre. En effet, les récits historiques sont régulièrement ponctués d’événements sanguinaires qui font de l’histoire de l’homme l’histoire de la violence et de la destruction. Ainsi, Corneille a choisi pour sa tragédiel’histoire de la création de l’empire romain notamment dans ses épisodes les plus cruels : le duel et le fratricide. Chateaubriand comme Marx s’arrêtent sur deux événements très perturbés de l’histoire de la France : la Révolution de 1789 et sa simulacre de février 1848. Deux événements qui ont fait sombrer la France dans le désordre et l’agitation avec la Terreur ou les journées de Juin 1848 et cellesde Juin 1849. L’histoire apparaît alors comme le reflet du désordre et des perturbations de l’humanité à travers le temps. Le sens de l’histoire résiste au raisonnement logique.

Les événements historiques se refusent en effet à l’interprétation logique. Ils surviennent d’une manière imprévisible et inattendue. Marx qualifie à ce propos la révolution de février 1848 d’ « assautsoudain », « une attaque par surprise de l’ancienne société », pour expliquer, peut–être, la métamorphose surprise des banquets et des manifestations pour la réforme en une Révolution qui a mis fin au règne de Louis Philippe. Comment expliquer de même l’action héroïque de Horace en même temps que son crime que par une croyance occulte comme le fait Valère :
Le bon destin de Rome a plus fait...
tracking img