Le sens de l'histoire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2383 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 31 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
10480 - Faut-il renoncer à l'idée que l'histoire a un sens?
[pic]VOCABULAIRE:

croire/ croyant
1) Attitude de l'esprit qui affirme quelque chose sans pouvoir en donner une preuve (Synonyme d'opinion).
2) Adhésion de l'esprit à des vérités qui ne sont pas connues par la raison (synonyme de foi).

[pic]HISTOIRE: Ce mot désigne soit le devenir, l'évolution des individus et des sociétés(allemand Geschichte), soit l'étude scientifique de ce devenir (allemand Historie).

[pic]Introduction

Le déclin des idéologies en cette fin du XXe siècle est lié à l'effondrement des millénarismes, des attentes qui leur donnaient sens. La foi en un avenir radieux semble perdue, et l'histoire des luttes et des passions qui ont animé les peuples semble vaine. Ce désenchantement, cette fin desutopies politiques, s'accompagne d'une crise de l'idée de sens de l'histoire. Qu'est-ce qui, dans la tourmente des événements passés, peut laisser deviner une trace de ce sens, témoigner en faveur de ce sens? Affirmer que l'histoire a un sens n'est-il dès lors que présomption ou exaltation? Il faut pourtant poser de quelque façon un sens à l'histoire, ne serait-ce que pour rendre intelligible le passé.Ce sens, que les faits doivent pouvoir corroborer, est ainsi l'objet nécessaire d'une croyance consciente imposée par la raison. De la multiplicité des sens de l'histoire naît ainsi le problème de l'indéterminabilité de ce sens, qui ne peut trouver de solution que dans l'affirmation d'une croyance rationnelle en un sens de l'histoire.

1. Les sens de l'histoire

A. Le sens comme directionAvant de déterminer les conditions qui permettent de penser le sens de l'histoire, il convient de préciser la signification de cette expression. Dire de l'histoire qu'elle a un sens, c'est affirmer avant tout qu'elle est orientée, dirigée. Cette orientation semble tout d'abord liée à la transitivité du temps, au fait que le temps s'écoule dans une direction unique. L'histoire, dans son acception laplus générale, est la succession des événements s'écoulant du passé vers le présent, et la désignation des grandes périodes historiques sous les appellations d'Antiquité, de Moyen Âge, de Temps modernes et d'Époque contemporaine révèle une conception où l'histoire prend le sens d'un progrès temporel irréversible. Plus précisément, le sens de l'histoire est la direction dans laquelle s'oriententles événements, qu'il s'agisse d'un progrès historique, voire moral, comme le pensent la plupart des philosophes des Lumières, ou au contraire d'une régression, d'une décadence, comme celle qui caractérise le passage de l'état de nature à l'état civil dans le Discours sur l'origine et les fondements de l'inégalité parmi les hommes de Rousseau (qui s'accorde sur ce point avec certaines thèsesstoïciennes), ou même d'un retour cyclique des événements, comme en témoigne la théorie platonicienne des changements de constitution, au livre VIII de La République. Le sens de l'histoire est ainsi l'orientation générale qui émerge des événements qui se produisent dans le cours de l'histoire.

B. Le sens comme signification.

Il ne faut cependant pas limiter le sens de l'histoire à une simpleorientation prise par le flux des événements historiques. Car on ne parle pas du sens de l'histoire de la même façon que du sens du courant d'un fleuve ou de celui de la rotation des aiguilles d'une montre. Le sens de l'histoire n'est pas une direction physique ou géométrique : l'orientation que prennent des faits et des événements humains confère une raison, une valeur, une signification à cesderniers. Ainsi le sens de l'histoire doit-il pouvoir être compris par les hommes et non seulement décrit de l'extérieur. Ce sens apparaît dès lors lié à une finalité, même si la réalité et la nature de celle-ci demeurent problématiques, en suspens. Cette finalité peut apparaître en tant que telle aux acteurs de l'histoire comme un motif qui les guide, ou au contraire ne se manifester qu'après coup...
tracking img