Le service public : management et changement

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 28 (6997 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
SOMMAIRE

Première partie : Service public, management et changement 2
¬ Synthèse historique 2
¬ Les fondements du service public Français 2
¬ L’ébranlement du service public 3
¬ La notion de service public 4
¬ L’intérêt général (la recherche de l’intérêt général) 5
¬ Les valeurs du service public et de la fonction publique en France 5
¬ Cas d’entreprises publiques 8
LaPoste 8
A l’étranger 9
France Télécom 9
Gaz 10
SNCF 10
¬ Quelques chiffres : 12
Deuxième partie : Le management dans le service public 17
¬ Le management 17
¬ En quoi consiste le management ? 17
¬ L’utilité du management dans le service public 18
Les raisons de manager dans le service public 20
¬ Le service public est indispensable 20
¬ La preuve del’efficacité du service public 22
La preuve d’une demande d’efficacité : 22
¬ Conduire le changement dans les services public : disposer des cadres. 24
¬ Le service public doit s’engager dans une conduite de son changement 24

Les citoyens perçoivent les activités du service public exercées par l’Etat. Aujourd’hui, l’Etat est poussé à remettre en cause ses activités étatiques qui n’entrent pasforcément dans une logique économique.
Il se doit de garantir aux citoyens, non pas un simple service mais un service de qualité.
Par le biais de cette première partie, nous démontrerons que les bouleversements subis par l’Etat ont eu une répercussion sur les fondements du service public.

Première partie : Service public, management et changement

Synthèse historique

En France, la nationest mise en avant et constitue les services publics. Sous l’Ancien Régime, tout s’est concentré autour de l’Etat. Il représentait un pouvoir exécutif fort.
Après la révolution française, les privilèges sont abolis, le conseil d’état est né en 1790.

Les Français prônent l’égalité et c’est ce qui constitue un élément favorable à la mise en œuvre des services publics. Ils sont des outilsimportants à la mise en avant de leurs principes.
Napoléon donne naissance à la Cours des Comptes en 1807 et à l’Inspection Générale des Finances en 1816. Une décentralisation du pouvoir s’opère puisque les préfets commencent à transmettre les ordres aux sous-préfets, puis aux maires des villes et ensuite des villages.
Napoléon met en œuvre une séparation des pouvoirs au niveau des dépenses de l’Etat,en donnant des responsabilités à deux entités publiques distinctes sur le contrôle des recettes et des mouvements d’argent des collectivités publiques.

Les fondements du service public Français

C’est alors que l’administration commence à représenter une autorité de l’Etat, et à se distinguer de la fonction politique.
Vint ensuite le moment des élections où « Les administrateurs sontdes agents élus à temps par le peuple pour exercer sous la surveillance et l'autorité du Roi les fonctions administratives", comme le cite la Constitution en 1791.

Mais rapidement des problèmes de pouvoir et d’indépendance apparaissent puisqu’il est mentionné par Saint-Just : « Plus les fonctionnaires se mettent à la place du peuple, moins il y a de démocratie ».
Cependant, c’est à la suite deces changements que la bureaucratie se révèle lourde et intouchable, ayant un pouvoir aussi grand que l’Etat.

Nous distinguons donc : l’armée et l’administration.
Autrefois, le service public concernait essentiellement la justice, le maintien de l’ordre et les dépenses.

C’est après la seconde guerre mondiale qu’un changement se produit, des entreprises publiques sont créées poureffectuer des missions du service public comme la SNCF.
Sous la pression de plusieurs contraintes économiques, l’ampleur des dépenses en infrastructures nécessaires afin de relancer l’économie, paraissait impossible pour les entreprises privées.

Le pays faisait appel à une forte solidarité et équité. La pénurie s’installait et cela ne laissait pas d’autre choix au pays que de s’unir face à cette...
tracking img