Le service public

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2024 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Chapitre I - LES DEFINITIONS DE BASE

A - L'environnement du marketing

[pic]
Les individus et les groupes ont :
• Des besoins : Naît d'un sentiment de manque (Manger, se vêtir, s'abriter, se sentir en sécurité, se sentir membre d'un groupe).
• Des désirs : Moyen privilégié de satisfaire un besoin . Besoin de manger et désir manger un steak. Besoin de se vêtir et désir un costumePierre Cardin.
Le marketing ne crée pas les besoins, ceux-ci préexistent, mais il influence les désirs. Il suggère au consommateur qu'une MERCEDES peut servir à satisfaire un besoin d'estime. Il ne crée pas le besoin d'estime, mais propose un moyen de le satisfaire. (Les besoins sont limités. Par contre, les désirs culturellement différenciés, sont infinis).

• Des demandes : Désird'acheter certains produits soutenu par un pouvoir et vouloir d'achat. Beaucoup de personnes désirent s'acheter un bijou en or mais seul 1 personne sur 7 parvient à se l'acheter.
Il y a, bien sûr, plusieurs types de demandes :
o Négative : Faire engager un détenu,
o Absente : Nouvelle réforme scolaire,
o Latente : Produit qui n'existe pas encore,
oDéclinante : télex,
o Irrégulière : (saisonnière) Skis,
o Soutenue : nourriture,
o Excessive : circulation (bison Futé),
o Indésirable : drogue.
A chacune de ces demandes, correspond un type de marketing particulier.
Nous voyons que les individus ont plusieurs moyens de satisfaire leur demande : l'autoproduction, la force, la supplication et l'échange.
Lemarketing se concentre sur l'échange.
L'ECHANGE suppose 5 conditions :
i. Il existe 2 parties (la plus active étant le commerçant, l'autre le prospect)
ii. Chaque partie possède quelque chose qui peut avoir de la valeur pour l'autre.
iii. Chaque partie est susceptible de communiquer et de livrer ce qu'il échange.
iv. Chaque partie est libre d'accepter ou de rejeter l'offre del'autre.
v. Chaque partie considère l'échange comme une solution adaptée à son problème.
La notion d'échange conduit naturellement à celle de MARCHE qui est souvent suivi d'un qualificatif.
[pic]
Que fait le marketing dans tout ce système ? Nous savons déjà :
• qu'il influence les désirs.
• qu'il se concentre sur l'échange.
Parmi les nombreuses définition du marketing, celle-ci a mapréférence :
C'EST LE MECANISME ECONOMIQUE ET SOCIAL PAR LEQUEL INDIVIDUS ET GROUPES SATISFONT LEURS BESOINS ET DESIRS AU MOYEN DE L'ECHANGE DE PRODUITS ET AUTRES ENTITES DE VALEUR POUR AUTRUI.
Cette définition repose sur les concepts que nous venons de définir et couvre l'ensemble de produits que nous avons observé.

B - Schématisation du système

[pic]L'entreprise émet des produits, desservices et des communications à destination des marchés qui lui renvoient de l'argent et de l'information.
Dans une entreprise, le principe du marketing peut s'appliquer à la gestion des relations avec n'importe quel marché :
• Le directeur du personnel intervient sur le marché du travail.
• Le directeur des approvisionnements sur celui des matières premières.
• Le directeur financiersur le marché monétaire.
Cependant, la FONCTION MARKETING est historiquement associée au marché des clients.
L'image la plus courante du responsable marketing est celle d'un homme chargé, en priorité, de stimuler la demande pour les produits de l'entreprise. En d'autres termes, son activité regroupe tous les efforts à accomplir en vue d'obtenir les échanges souhaités avec les marchés visés.

C- La fonction marketing au sein de l'entreprise

Afin d'obtenir les échanges souhaités avec les marchés visés, un organisme (qu'il soit ou non commercial) peut choisir entre quatre options dans la conduite de ses activités marketing :

1) L'optique production

S'applique typiquement lorsque la demande excède l'offre (par exemple dans un pays en voie de développement). Quelque fois...
tracking img