Le seul fonction du personnage est-elle de refléter la société dans lequelle il vit ?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (404 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Regard critique des quatre romanciers sur la société.
• Deux textes où apparaît la dureté de la condition du peuple (Hugo, Zola).
– Zola : horreur des conditions de travail des mineurs.
– Hugo :inégalité des conditions mises en relief par le fatalisme de Tellmarch.
• Deux textes qui sont une dénonciation de l’immoralité de la société, de la
perte des valeurs chez les aristocrates (Balzac)ou les ambitieux (Bel Ami) ;
perversion des valeurs familiales (fidélité, amour filial) et vices de cette société
(ambition, malhonnêteté…) ; regard focalisé sur le milieu de l’argent.
• Ladénonciation passe par la fiction (romanesque) et surtout à travers des
personnages qui représentent différents milieux, « types » symboliques
(Maheu : le mineur par excellence ; Tellmarch : le Vieux, lemendiant ; Goriot :
le père ruiné ; Mme de Bauséant : l’aristocrate sans scrupule…).
• Le choix de la forme et du point de vue :
– dialogue chez Hugo qui fait parler une des victimes de la société(Tellmarch
le mendiant). La cruauté de la société est mise en relief par le
fatalisme et la « philosophie » avec lesquels Tellmarch envisage la situation ;
– description des victimes (les mineurs) parun narrateur omniscient chez
Zola. Pitié suscitée, mais par un narrateur omniscient, très précis ;
– chez Balzac et Maupassant, le point de vue est différent : c’est la société vue
par les riches(Mme de Bauséant) ou vécue et pensée par eux (apothéose de Bel
Ami et passages de focalisation interne du personnage). Chez Balzac, c’est le
regard lucide et critique d’une aristocrate, caustique ;chez Maupassant, c’est
l’absence de scrupule exprimée intérieurement par les pensées de Bel Ami, et
en même temps le regard ironique du narrateur sur son personnage.
• Le registre :
– ironie (deMme de Bauséant dans le texte de Balzac, du narrateur dans le
texte de Maupassant) ; en étudier les marques ;
– pathétique chez Hugo (rehaussé par le contraste et les antithèses sur lesquelles...
tracking img