Le silence de la mer (sujet d'invention)

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (497 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
LE SILENCE DE LA MER
Werner von Ebrennac, un officier allemand annonce à ses hôtes son futur départ suite à sa demande d'affectation sur un front combattant. A cette aveu il obtiendra l'uniqueregard et l'unique mot que lui répondra la nièce de toute leur proximité, un regard chargé de peine et un adieu poignant pour les deux personnages. L'officier refermera la porte derrière lui à tout jamais.Me voici seul, laissant derrière moi un oncle ayant pour habitude de rester dans son fidèle fauteuil et sa nièce plongée dans ses travaux de couture. Je me souviens la première fois que j'aifranchis le seuil de leur maison. L'habitat m'avait semblé si chaleureux et si accueillant. Comment aurais-je pu songer une seule fois que ses habitants plongerais dans un vaste et impassible silencelorsque je me présenterais à eux ? Pourtant même si leur mutisme était parfois très pesant je me sentais bien en leur compagnie. Je me rappelle de leur salon, l'unique pièce que j'ai partagé avec eux. Ladécoration, l'ameublement, la chaleur du feu de cheminée, absolument tout me séduisait. Elle me semblait avoir une âme. Je ne regrette pas mes multiples tentatives de fraternisation avec cette famille.Je les ai toujours respecté. Je repense à chaque soirée passé en leur compagnie. Jour après jour je me confiais de plus en plus intimement en leur racontant ma vision de la guerre, de mon amour pourla France avec la beauté de ses paysages et de sa culture si étendue en littérature et musique. Quel joie j'ai pu ressentir lorsque j'ai obtenu une permission de plusieurs jours afin de pouvoir merendre à Paris ! Mais cette joie sera malheureusement suivi d'une immense déception lors de mes entretiens avec mes amis retrouvé à l'état-major. A cet instant précis j'ai réalisé ce qui les séparer tantde moi, ils voyaient la France comme un vulgaire ennemi à abattre, un butin à piller. Comment être aussi naïf ? J'ai vécu tout au long de ma vie à l'intérieur de ma propre bulle qui me servait de...
tracking img