Le spectacle comique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1202 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
a) Le déroulement du film est plus linéaire ; il commence le jour de l'incident entre Roubaud et le personnage important. [Avez-vous remarqué un détail très daté ? Il est question dans la conversation d'un compartiment pour dames seules-- toute une époque !] Le roman au contraire, contient plusieurs retours en arrière.

b) L'histoire du président Grandmorin est très simplifiée. Aucunarrière-plan politique [Renoir n'aurait pas pu mettre en cause le pouvoir en 1938, alors qu'en France il y a un gouvernement de Front Populaire, dont Renoir est proche, et qui est censé représenter les travailleurs : rien à voir avec le Second Empire] ; du coup, le personnage de Camy-Lamotte devient inutile, seul son nom est gardé pour un figurant, secrétaire de Grandmorin. Aucun arrière-plan de querellesd'héritage ou de conflits d'ambitions bourgeoises, le film entier est dans un univers interne à la SNCF [autre détail d'époque : dans les compartiments, l'inscription "Etat", il ne s'agit plus d'une compagnie privée].

c) De ce fait, disparaît totalement le "roman judiciaire" de Zola : le juge reste ici un magistrat un peu bêta, vite satisfait d'arrêter le malheureux Cabuche,et la complexité desjeux de l'enquête, entre intérêts d'Etat et désir de vérité, n'a plus lieu d'être.

e) L'Histoire a disparu comme la politique, il n'y a pas d'arrière-plan au récit, le monde cheminot est sans contexte, alors que le roman de Zola donne une vision apocalyptique de l'univers qui entoure ce monde : on est à la fin d'un régime corrompu dirigé par une classe dirigeante perverse et à la veille d'uneguerre, dont le lecteur sait qu'elle se soldera par une défaite.[absence de conscience historique chez Renoir (cf. note) : le film sort en 1938, le Front Populaire est déjà bloqué, la guerre civile tourne mal en Espagne, Hitler avance ses pions à Munich, la III° République s'effondrera un an plus tard et la défaite sera de nouveau au rendez-vous, beaucoup plus grave que celle de 1840 !]

e)L'ellipse du meurtre devient totale : la caméra reste au-dehors du compartiment, et tout bruit est couvert par le vacarme du tunnel [à la même époque, Hitchcock fait de même, en plus réussi, avec L'inconnu du Nord-Express] ; mais contrairement à Zola qui fait raconter ou imaginer par plusieurs personnages le meurtre, on n'a ici qu'une scène où Lantier essaie de se le faire raconter par Séverine, luin'arrivant pas à trouver les mots pour demander les détails, et elle n'ayant pas du tout envie de répondre.

f) Le personnage de Flore, devient une pure victime ayant perdu toute sa bestialité, elle sert uniquement à exposer la pulsion meurtrière de Lantier, et est d'ailleurs compatissante à son égard. Tout idée de jalousie ou de vengeance est absente, elle devient comme souvent à l'époquel'innocente victime blonde, se refusant aux hommes et amoureuse, symétrique de la "femme fatale" brune qu'est Séverine, femme-enfant aguicheuse et sensuelle. Ce qui permet d'autre part d'éliminer la grande séquence de la catastrophe ferroviaire, il n'y a plus d'attentat pour la causer. Tout ce qui met en difficulté la machine a été éliminé du film, ainsi la tempête de neige.
Plus encore que celle deFlore, la brève apparition du couple Misard devient purement anecdotique, la querelle d'héritage et le lent empoisonnement de Phasie disparaissent.

g) Le comportement de Lantier, qui reste sans explication dans le déroulement du récit, sauf dans un dialogue avec Flore, est expliqué préalablement au début du récit [le procédé est d'ailleurs très lourd et maladroit] par un carton reprenant un desrares passages où Zola dans le roman attribue sa pulsion à l'alcoolisme de ses ascendants ; dans le roman, il était le plus souvent renvoyé à un mystère inexplicable : le surgissement au fond de l'homme de ses instincts les plus bestiaux qui font que progrès ou pas, il reste un homme préhistorique.

h) Est supprimée la liaison entre Lantier et Philomène qui se développe à la fin du film, et est...
tracking img