Le sport et la violence

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2713 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le sport et la violence

La violence dans le sport, notamment au football, est un phénomène des temps modernes. Cela peut entraîner de tels déchaînements qu'il est à craindre ou à compter morts d'hommes, comme au stade du Heysel en 1985, ou guerre entre nations, comme ce fut le cas en Amérique latine. Ceci pour dire, sans excuser quoi que ce soit et qui que ce soit, que les dérives du stade nesont pas propres à l'Algérie.

Ce n'est pas uniquement au cours de ces dernières semaines que nos gradins ont été secoués par la violence de supporters en colère. C'est un phénomène de société, une sorte de culture universelle, qui, de tout temps, a agité le monde et le MSN; et à la solution duquel se sont attelés dirigeants sportifs, administrateurs du sport, services de sécurité et dejustice, ainsi que des organismes internationaux tels que l'Unesco ou le CIO. Sans oublier la presse, qui n'a eu de cesse de stigmatiser les comportements répréhensibles de supporters, mécontents des résultats obtenus par leurs clubs ou des décisions prises à leur encontre par les autorités du football à l'échelon fédéral ou régional. Maints exemples sont présents à l'esprit de tous ceux désolés et,parfois écoeurés, par ces folles embardées.

Ne faire état que de cet aspect de la réalité revient à ne pas évoquer les tréfonds de l'iceberg que les échauffourées du stade révèlent à l'attention de l'opinion publique choquée et de gouvernants interloqués. Les troubles dans nos stades, quelle que soit la division au sein de laquelle les clubs se rencontrent, font partie d'une culture et d'unehistoire, d'une société et de son Etat. Notre hypothèse est qu'une partie de l'explication réside dans les violences véhiculées au sein de la famille, de l'école, du quartier, de l'économie, de l'histoire lointaine ou contemporaine et, enfin, de la nature de l'Etat imposé aux Algériens. C'est ce complexe de violences cumulées qui va se déverser sur les stades.

Les causes et les responsabilités ?Troubles et échauffourées ont un soubassement clanique ou tribal qui endosse l'habit sportif pour se manifester. Le sport est ainsi devenu le prétexte pour régler de vieilles querelles de proximité ou affirmer des prééminences qui n'ont plus de fondements crédibles, entre deux villes mitoyennes ou deux quartiers. Toutefois, c'est un legs qui se transmet de génération en génération, pimente levivre ensemble, lorsque les heurts évoluent dans les limites du supportable, du fair play comme disent les Anglais, ou l'envenime, lorsque les bouchons sont poussés trop loin. Une culture qui tourne le dos, par méconnaissance peut-être, à la signification des joutes olympiques qui étaient une trêve organisée, tous les quatre ans, entre les villes grecques en lutte permanente.

Mais qu'en est-ildes autres causes susceptibles de nous renseigner sur les raisons de ces débordements de plus en plus fréquents, comme tout un chacun l'a constaté ? De l'école, loin de jouer son rôle éducatif en ne faisant que dispenser une instruction civique et morale, vide et sans ancrage dans la vie de l'école, du quartier ou de la ville. Du club devenu une usine à produire du résultat à tout prix, et surtout àn'importe quel prix, par la violence ou par la corruption, en achetant le match qu'il faut, au moment où il le faut. Certains dirigeants sportifs sont devenus experts en la matière, surtout ceux fraîchement débarqués dans le monde du football, pour briguer un siège de député ou de sénateur ou s'y consolider. De la ville, où les élus ne lorgnent que du côté des résultats et des dividendespolitiques qu'ils peuvent en retirer; et lorsque nous parlons d'élus, il s'agit en fait, des partis politiques dans leur rapport au phénomène sportif. Et enfin, des sponsors qui en veulent pour leur argent.

La société face à elle-même : la famille bouc émissaire

Pour ce qui est de la famille, tout le monde reconnaît qu'elle n'est plus ce qu'elle était: un vecteur important, véhiculant valeurs et...
tracking img