Le stress test du cecb

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2458 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le stress test du CECB

Vue d’ensemble de l’approche retenue et principaux résultats

23 juillet 2010

1

1. Approche globale

L’exercice de stress test de 2010 a été effectué en deux temps. Dans une première phase, réalisée de mars à mai 2010, la robustesse des grandes banques européennes a été évaluée dans le cadre d’un scénario macroéconomique adverse. Dans une deuxième phase, unchoc souverain a été ajouté et le périmètre couvert a été étendu à des institutions de plus petite taille. L’utilisation de la méthodologie fournie par le CECB garantit la cohérence entre les résultats des différents pays et permet une mise en œuvre rapide mais fiable des tests.

Le périmètre initial se limitait à 26 grandes banques. Avec l’ajout de 65 nouvelles institutions, le test porte aufinal sur 91 banques qui représentent 65 % de l’ensemble des actifs du secteur dans l’Union européenne.

Le stress ne retient pas la possibilité d’un défaut souverain ou d’une restructuration de la dette souveraine au sein ou à l’extérieur de l’Union européenne. Les autorités de supervision ont estimé que cette perspective n’était pas crédible. À l’exception de la Grèce, tous les pays bénéficientd’un accès ininterrompu aux marchés financiers. Dans le cas de la Grèce, le programme FMI - Union européenne garantit que les besoins de financement seront couverts bien au-delà de fin 2011 (soit la fin de la période sur laquelle porte le test).

Toutefois, le test prend en compte d’éventuelles tensions sévères apparaissant sur les marchés de la dette souveraine. Ces tensions se manifesteraient autravers d’un double choc : (1) un déplacement général et uniforme vers le haut de la courbe des rendements dans tous les pays de l’UE et (2) de plus, des augmentations, spécifiques à chaque pays, des écarts de rendement à long terme par rapport aux emprunts publics allemands.

En retour, ces hausses des taux longs entraîneraient un choc macroéconomique « de second tour » qui se répercuterait surles portefeuilles de prêts des banques. Par conséquent, les tensions sur la dette souveraine exercent (1) une incidence directe sur les portefeuilles de négociation des institutions financières et (2) une incidence indirecte sur les portefeuilles bancaires parce que la détérioration des conditions générales de financement de l'économie crée des pertes supplémentaires.
2

Bien que l’exercicen’ait imposé aucune restriction spécifique à la rentabilité des opérations ni une diminution des revenus, les hypothèses et prévisions retenues par les banques ont été remises en question par les autorités de supervision nationales. Au total, l’accumulation des chocs que les banques sont supposées subir a une incidence beaucoup plus sévère sur leur assise en fonds propres que toute restructuration oudéfaillance hypothétiques sur la dette.

La logique générale des tests est résumée dans le graphique 1 ci-après :

Graphique 1

2. Le choc macroéconomique initial « de premier tour »

Le test de résistance se fonde sur une comparaison de deux scénarios économiques couvrant la période 2010-2011 (des chiffres détaillés sont fournis en annexe).   un scénario central ou « de référence » unscénario économique « adverse ».

3

Le scénario de référence se fonde essentiellement sur les prévisions chiffrées de la Commission européenne (CE) qui étaient disponibles lorsque les travaux ont débuté en mars 2010. Ce scénario est très proche des prévisions actuelles issues des Consensus Forecasts relatives à l’UE et à la zone euro pour 2010 et 2011 (bien que légèrement moins favorablespour 2010). Selon le scénario de référence, la croissance du PIB de la zone euro atteindrait 1,5 % en 2011, après 0,7 % en 2010 – dans une large mesure sous l’effet de la reprise en cours du commerce mondial. Parallèlement, le chômage reste élevé – voire en hausse dans un certain nombre de pays, en raison des effets différés du ralentissement antérieur de l'activité. Le scénario adverse est...
tracking img