Le stress

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 66 (16335 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
B) Le stress : données biologiques

1) Cannon et la notion d’homéostasie

Cannon (1871-1945) a débuté ses travaux sur la digestion chez l’animal. Il observe les mouvements en vague de l’estomac et remarque les variations de ceux-ci lorsque l’animal est en proie à certaines émotions telles que la peur ou la colère. Dans Bodily Changes in Pain, Hunger, Fear and Rage (1915) il montre qu’ilexiste certaines modifications du corps qui peuvent être assimilables à une réaction de fuite sous l’effet de la douleur, de la faim ou de la colére. L’ensemble de ces travaux montre que pour maintenir un équilibre intérieur stable (homéostasie), une série de mécanismes fonctionnels se déclenchent et se coordonnent. Leur but est d’absorber et de tolérer dans certaines limites les perturbationsproduites par des influences externes et internes. L’ensemble de ces réajustements est décrit sous le nom de Syndrome d’Urgence par Cannon.
Cette découverte montre que l’organisme vivant se mobilise pour préserver un certain état d’équilibre physiologique. Au-delà du contexte initial, Cannon pose plus généralement l’idée de stratégies d’ajustement à un contexte qui peut être défini comme stressant.2) Le modèle biologique de Selye

Les travaux de ce physiologiste Canadien se situe dans la continuité de ceux de Cannon. Il s’intéresse lui aussi aux différents mécanismes de régulation qui existent lorsqu’un organisme doit faire face à une situation difficile. Alors qu’il travaillait sur l’étude des hormones stéroïdes sur des rats, il fut très vite intrigué par des réactionssystématiques et non spécifiques de l’organisme face à des agents stresseurs. Indépendamment de la nature de l’événement, Selye est fasciné par la similitude des mécanismes mis en jeu. Qu’il s’agisse de choc septique, de choc hémorragique, de brûlures …etc, il constate un ensemble de manifestations équivalentes, à savoir une atrophie du thymus et des ganglions lymphatiques, des ulcérations gastriques etduodénales, une augmentation de l’épaisseur du cortex surrènalien …etc. Ces différentes réactions ayant en commun la particularité d’être agressives, constantes et stéréotypées avec un unique but : rétablir l’homéostasie.
Sa découverte (1936) fut d’avoir nommé ces différents processus d’adaptation sous le nom de : syndrome général d’adaptation (SGA), ce qui représentait la première théorie nonspécifique de la maladie. Selon lui, le stress est défini comme : «  un ensemble de réponses non spécifiques à des événements à des situations et événements aversifs, à des exigences et demandes de l’environnement » (Selye 1956). Autrement dit, à chaque fois que notre environnement change, notamment dans le cas où les contraintes qu’il nous impose sont élevées, l’être humain déclenche une réaction destress.

Il étudia la dynamique de cette réaction et proposa trois stades : une phase d’alarme, une phase de résistance, une phase d’épuisement conduisant éventuellement jusqu’à la mort.

La première phase débute avec la rencontre de l’agent stressant (chaleur, froid, faim, situation nouvelle et anxiogéne). Selye estime la durée de cette première phase entre 6 et 48 heures. Sur le planphysiologique, on constate durant cette période une décharge d’adrénaline qui s’accompagne d’une augmentation de la fréquence cardiaque, une baisse du tonus musculaire, et plus généralement une augmentation de l’activité des glandes surrénales. C’est une réaction d’urgence qui peut s’apparenter à une réaction de survie développée par l’organisme. Ceci correspond à l’effet direct de l’agent stressant surl’organisme.
La deuxième phase arrive 48 heures après l’agression. Les symptômes antérieurs disparaissent. Le corps mobilise de nouveaux systèmes (hypophysaire, hypothalamus, adrénergique..) parce que les ressources des premiers sont épuisées. Ces secondes réactions correspondent à une réponse interne de stimulation des défenses . La mise en œuvre de ces systèmes pouvant laisser des lésions....
tracking img