Le succès de l'oreal

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 79 (19665 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Cas L’Oréal

1

« L’Oréal : Management et performances »

Par : Fabien Blanchot, Université Paris-Dauphine Michel Kalika, Université Paris-Dauphine
Ce cas a été réalisé à partir des données d’entretiens réalisés auprès de cadres de L’Oréal, des documents fournis par l’entreprise et de diverses publications recensées par les auteurs. Les données du cas n’engagent que les auteurs et, enaucun cas, l’entreprise L’Oréal. Toute communication sans accord des auteurs est interdite

1

Prix des meilleurs CAS AGRH 2003 – PRIX du STYLO d’OR 2003 CCMP-CCIP.

Fabien Blanchot & Michel Kalika, 2003

PLAN DU CAS L’OREAL L’Oréal : une « success story » 1. Éléments d’identité et performance de l’entreprise 1.1. Génotype 1.2. Structure de gouvernance 1.3. Performances 2. L’environnement(industrie cosmétique) 2.1. L’offre 2.2. La demande 2.3. Les tendances du marché 3. Stratégies de l’entreprise 3.1 Portefeuille d’activités – voies du développement 3.2. Stratégie concurrentielle 3.3. Modes de développement 3.4. Chaîne de la valeur 4. Organisation de l’entreprise 4.1. Le tournant des années 70 4.2. La structure aujourd’hui 4.3. La structure Ressources Humaines 5. Culture del’entreprise 5.1. Les déclarations écrites 5.2. Le point de vue de quelques acteurs chez L’Oréal 6. Animation des hommes 6.1. Une politique RH axée sur le développement des hommes 6.2. Un rôle clé attribué à la formation 6.3. Une organisation réticulaire de la formation 7. Conclusion, questions suggérées 8. Annexes 8.1. Personnes de L’Oréal rencontrées en 2003 lors de l’élaboration du cas 8.2. Sites8.3. Bibliographie 8.4. Données sur quelques acteurs 8.5. Données statistiques sur l’Amérique Latine 3 3 3 7 8 10 10 12 14 17 17 18 19 20 22 22 22 25 26 26 28 31 31 32 34 38 39 39 39 39 40 42

Vidéo en ligne : http://troll.cip.dauphine.fr/realmedia/cip/kalika/index.php

Fabien Blanchot & Michel Kalika, 2003

L’Oréal : une « success story » Fin 2002, Lindsay Owen Jones, PDG de l’Oréal se voitdécerné le prix du Manager de l’année par le Nouvel économiste ainsi que le prix Challenges du « meilleur manager des 20 dernières années » et entre dans la liste des « best managers of the year » publiée par BusinessWeek. En même temps, l’Oréal reçoit le prix du « Global Corporate Achievement Award 2002 for Europe », décerné par le groupe The Economist, après avoir été récompensé pour son sitefinancier et actionnarial par Boursorama en collaboration avec le cabinet d’études TLB (L’Oréal est lauréat du : (1) meilleur site internet toutes catégories ; (2) label d’or du meilleur site pour son interactivité ; (3) label d’argent du meilleur site pour son contenu ; (4) label du meilleur site pour sa forme) et plus généralement pour sa communication financière par la revue anglo-saxonne IRMagazine (Prix du « Best communication of shareholder value – Euro 100 » et prix du « best annual report »). Un mois plus tard, en janvier 2003, le classement opéré par les Echos en collaboration avec PriceWaterHouseCoopers place l’Oréal en tête des entreprises françaises les plus respectées dans le monde (30ème rang mondial, devant Renault qui se situe au 39ème rang ; 4ème position mondiale ausein de la catégorie « biens de consommation » ; 1er rang français toutes catégories confondues). Et les quotidiens économiques ne tarissent pas d’éloges à l’égard de cette entreprise qui réalisait en 2002, pour la 18ème année consécutive, une croissance à deux chiffres de ses profits (Rapport d’activité, 2001 + annexe 1 : données chiffrées sur la performance de l’Oréal). Une « success story »,l’histoire de l’Oréal ? A n’en pas douter. Comment peut-on l’expliquer ? Le mieux est peut-être de donner aux lecteurs un aperçu des principales dimensions permettant de caractériser le groupe. Charge à chacun, ensuite, de se forger sa propre opinion… 1. Éléments d’identité et performance de l’entreprise 1.1. Génotype Une entreprise innovante dès son origine Tout commence en 1907, lorsque Eugène...