Le suicide selon durkheim

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (884 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
L’étude sociologique sur le suicide se décompose en trois livres.

Dans le premier livre, intitulé « les facteurs extra sociaux ». Il s’agit des dispositions organico-psychique individuelles oucollectives et de la nature du milieu psychique c'est-à-dire le climat, la température et biens d’autres.

Durkheim nous démontre ici que l’a priori de l’opinion commune tout comme les démonstrationsscientifiques souvent admises sur les causes du suicide sont irrecevables.

Voyons les facteurs psychopathiques.
La question est de savoir s’il existe une folie-suicide.

Tout d’abord, lesuicide maniaque qui est dû soit à des hallucinations, soit à des conceptions délirantes. Le malade se tue pour échapper à un danger ou à une honte imaginaire. Ce qui le distingue c’est que les idées, lessentiments les plus divers et même les plus contradictoires se succèdent avec une extraordinaire vitesse dans l’esprit des maniaques.

Ensuite, le suicide mélancolique, celui-ci est lie à un étatgénéral d’extrême dépression, de tristesse qui fait que le malade n’apprécie plus sainement les rapports qu’ont avec lui les personnes qui l’entourent. La vie semble pour la personne ennuyeuse oudouloureuse. Contrairement au suicide maniaque vu précédemment, les idées délirantes et les hallucinations sont fixes tout comme l’état général dont elles dérivent. Les craintes, les reproches, les chagrinsqu’il ressent sont toujours les mêmes. Cet état se distingue par son caractère chronique, il est très tenace.

Puis, le suicide obsessif. Dans ce cas, le suicide n’est causé par aucun motif réel, niimaginaire, mais seulement par l’idée fixe de la mort qui sans raison s’est introduit dans l’esprit du malade. Celui-ci désir se tuer sans qu’il n’est aucun motif raisonnable de le faire. Comme lesujet se rend compte de l’absurdité de son envie, il essaie d’abord de lutter. Ces personnes trouvent le calme uniquement dans l’acte ou dans la tentative de suicide.

Enfin, le suicide impulsif...
tracking img