Le survenant

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 16 (3898 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 septembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
 Il s'agit d'un homme mystérieux qui a beaucoup voyagé.

Il s'installe dans un hameau québécois aux valeurs traditionnelles fortes (soit au Chenal du moine près de Sorel). Il est travaillant et habile de ses mains. Il est donc une ressource inestimable pour l'agriculteur chez lequel il travaille.

Cependant, exprimant ses émotions et contant ses expériences, il est perçu par les habitants duhameau comme facteur de troubles et, en même temps, comme catalyseur de changement. Représentant l'inconnu et la connaissance, il est rejeté par certains et adulé par d'autres.

Les origines du héros, tout comme ses allées et venues avant d'arriver dans le hameau, n'étant pas connues, il a exercé une fascination sur l'imaginaire populaire du Québec des années 1950.

Les différentesadaptations (série télévisée, films et radio-feuilleton) et le nombre de prix que l'auteure a reçu pour le roman qui le dépeint en fait foi. Le prestigieux Book reviews du New York Times (édition du 5 mars 1950) a aussi fait une critique positive du roman dans sa version anglaise.
D'ailleurs, j'ai trouvé parfait que le mystère du Survenant reste intact puisqu'il est possible de l'associer à diverséléments. Au niveau du texte, il y a des oppositions constantes entre le Survenant et les villageois et on retrouve ces oppositions autant au niveau du vocabulaire que des actions réalisées par les personnages.
Un soir un étranger fait irruption à la table des Beauchemin et demande du pain et un toit contre de l'ouvrage. Dès lors cet homme est appelé le Survenant. On découvre les sentiment face à cethomme des villageois du Chenal du Moine. Sentiments qui sont tous différents des uns des autres. On s'attache entre autres à la douce Angélina, l'attachant père Didace et sa méfiante brue Phonsine.
Le Survenant est un grand roman d'amour et de liberté. Cette oeuvre, qui a été adaptée pour la télévision où elle a connu un véritable triomphe, a valu à son auteur une audience internationale. GermaineGuèvremont compte parmi les figures majeures de la littérature québécoise du XXe siècle. Et de génération en génération ses lecteurs continuent de se multiplier.Ce livre est un représentant du courant des romans de la terre (ou du terroir) qui décrivent des scènes de la vie rurale et la tradition québécoise d’antan.Dans la campagne québécoise, un homme frappe à la porte de la ferme des Beaucheminen quête d’un repas et d’un endroit où dormir. Le Survenant, ce sera le surnom de cet étranger, reste et s’installe chez les Beauchemin. En échange du gîte, il contribue aux travaux de la ferme, suscitant l’admiration de Didace, le patriarche de la famille Beauchemin, et provoquant la jalousie d’Amable-Didace, le fils, et de sa femme Alphonsine. Le Survenant surprend tout le monde par son ardeur autravail et par les récits de ses voyages passés. Il exerce un attrait certain auprès des membres de la petite communauté de Chenal du Moine, là où les gens naissent, vivent et meurent sans jamais aller plus loin que Sorel, la ville à proximité. Angelina, une vieille fille boiteuse, tombe amoureuse du Survenant et obtient des preuves d’affection de la part de ce bel homme. Le Survenant passel’hiver dans le village et lui l’étranger envisage de se sédentariser pour de bon. Sera t-il accepté dans cette communauté tissée serrée ?

Le roman commence directement sur la rupture qui justifie l’histoire : un grand voyageur, un homme des chemins arrive dans une petite communauté bien huilée où chacun a sa place. Arrivant de l’extérieur, il bouleverse ce petit monde avec son savoir-faire, sonénergie hors du commun et ses talents de conteur. Germaine Guèvremont dresse ainsi le portrait fantasmatique de cet homme libre et mystérieux qui possède tous les talents. Il n’est certes pas parfait car il est porté sur la boisson. Elle oppose le Survenant aux habitants de Chenal du Moine qui vivent sur leur terre dans la tradition rurale de l’époque. Certains se montrent mesquins à son endroit...
tracking img