Le symbolisme de la pierre brute

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2553 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
A LA GLOIRE DU GRAND ARCHITECTE DE L’UNIVERS

GRAND ORIENT D’HAITI

RESPECTABLE LOGE L’AMITIÉ DES
FRÈRES RÉUNIS #I

POUR L’OBTENTIONDU GRADE DE MAITRE


THEME: LE SYMBOLISME DE LA PIERRE BRUTE
PRÉPARÉ PAR: Steeve Polycarpe, compagnon maçon


Mai 2008

Illustration 1 : L’Apprenti contemplant sa pierre brute
Tiré de : La franc-maçonnerie rendueintelligible à ses adeptes, tome 1 l’Apprenti.

-------------------------------------------------
Plan.-

* Introduction

* Symboles et Symbolisme

* Origine symbolique de la Pierre Brute

* Symbolisme de la Pierre Brute

* Autres considérations historiques et symboliques sur la Pierre

* En guise de conclusion : Pierre Brute et Pierre Cubique* Bibliographie et Webographie

Le néophyte récemment admis à l’intérieur du temple maçonnique se trouve entouré d’objets apparemment anodins qui éveillent sa curiosité de par leur positionnement dans l’enceinte et surtout de par la raison qui pourrait expliquer leur présence dans un temple mystique. Son étonnement va particulièrement s’agrandir après avoir franchi les portes du temple,quand il va trouver juste devant ses pieds un roc sans forme distincte surmonté de deux outils généralement utilisés dans des travaux manuels. Il a été reçu apprenti maçon et les maîtres formateurs lui ont dit qu’il doit travailler à dégrossir la pierre brute afin de la dépouiller de ses aspérités et à la rapprocher d’une forme en rapport avec sa destination.  Cette pierre devant lui était lesymbole relatif à cette rude tâche. Quelle est donc cette pierre brute ? Quelles sont les vérités absolues se cachant derrière elle, en d’autres termes, c’est quoi le symbolisme de la pierre brute ?

SYMBOLES ET SYMBOLISME
Dans le dictionnaire nous voyons que symbole vient du latin « symbolus » qui signifie signe de reconnaissance, du grec « sumbolum » qui est un objet partagé entre deuxpersonnes pour servir entre elles de signe de reconnaissance.
Nous pouvons donc approfondir en disant qu’un symbole est un objet ou fait naturel de caractère imagé qui évoque, par sa forme ou sa nature une association d’idées naturelles dans un groupe social donné avec quelque chose d’abstrait. Il peut être en vertu d’une convention arbitraire ce qui correspond à une chose ou à une convention qu’ildésigne, je veux voir par cette définition les symboles mathématiques, les symboles chimiques…
Pour certains auteurs comme Schwaller de Lubicz, il existe deux sortes de symboles : ceux qui portent un message et ceux qui transmettent une vérité universelle. Les symboles de la première catégorie peuvent être n’importe quel objet choisi par celui ou ceux qui ont voulu transmettre leur message par cebiais. Dans cette catégorie, le symbole recouvre une notion de message caché ou inconnue de toute personne non avertie ; c’est en ce sens que nombre d’initiés comme les francs maçons utilisent des symboles pour transmettre de façon mystérieuse leurs connaissances et leurs révélations. Les symboles de la seconde catégorie véhiculent un message qui précède et dépasse l’homme, en ce sens ils sont desobjets non créés, non inventés par l’homme.
Chaque chose naturelle dans l’univers est un hiéroglyphe de la science divine. Chaque animal, chaque espèce de plante, chaque groupe minéral est une étape de la prise de conscience de la cause cosmique pour aboutir en l’organisme total de l’homme, le Microcosme.
Le symbolisme est de ce fait un langage muet qui parle à l’esprit, il trouve son...
tracking img