Le symbolisme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1110 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Le Symbolisme

I-Les débuts d’un nouveau mouvement littéraire : le symbolisme

1) Contexte historique

Le symbolisme est un mouvement littéraire qui naît en France vers 1880 et connaît un rayonnement international à la fin du XIV ème siècle. Il est en réaction contre le positivisme et l’esprit scientifique tels qu’ils se traduisent dans le réalisme et le naturalisme. Ce mouvementencourage les artistes à exprimer leurs idées, leurs sentiments et leur valeur avec des symboles plutôt que des déclarations explicite. En fait, l’artiste tente d’atteindre une réalité supérieure à travers des images et des symboles.

Très vite, Stéphane Mallarmé s’impose comme le chef de file du mouvement et ainsi réuni plusieurs artistes à la recherche d’un nouveau langage : MauriceMaeterlinck, Gustave Kahn, Jules Laforgue ou encore Claude Debussy. Ils formalisent leurs orientations dans le Figaro du 18 septembre 1886 en publiant l’article « un manifeste littéraire. Le symbolisme » écrit par Jean Moréas.

2) Les caractéristiques de ce mouvement

L’œuvre ultime de Mallarmé s’intitulant « un coup de dés jamais n’abolira le hasard » résume bien l’écrituresymboliste : il s’agit de recréer le sens du mystère et de la rêverie devant l’univers à l’aide d’images et de correspondances.

• (un nouveau langage poétique) Les symbolistes utilisent des termes rares, des symboles et des tournures recherchées pour aller au-delà des apparences et découvrir le sens caché du monde. Il s’agit donc de rendre le poème obscur et le lecteur doit renoncer à l’idée d’unsens unique.
• (des états d’âme) Ces artistes évoquent la notion de nature en représentant par exemple des paysages fluides pour exprimer des sentiments intimes.
• (Musicalité des rêves) Les poètes symbolistes abandonnent les contraintes de la versification pour des vers plus libre, c'est-à-dire des poèmes en prose.

3) Les thèmes essentiels du symbolisme• La recherche d’un idéal : les symbolistes utilisent des notions de méditations et de rêveries pour atteindre un monde idéal.

• La pureté et le blanc : les peintures de ce mouvement sont souvent des paysages de neige, de nuages, de brouillard ou encore des cygnes représentant la pureté de l’art.

• La mélancolie : La tristesse des paysages, l’ennuie mais aussil’amour sont des thèmes exprimés par les artistes symbolistes.

• La mythologie : La mythologie et les rêves alimentent la dimension spirituelle de cette littérature.

II-Les grandes œuvres du mouvement symboliste

1) la littérature

a) Les romans : Paul Adam est le romancier symboliste le plus représentatif. Il écrit d’ailleurs Les Demoiselles Goubert avec Jean Moréas en1886.

b) Le théâtre : Paul Fort permet au mouvement de connaître une certaine notoriété

c) La poésie : Charles Baudelaire marque le début du symbolisme en publiant Les Fleurs du mal mais d’autres poètes suivent ce mouvement comme Arthur Rimbaud avec son œuvre Art poétique qui est un des textes fondateurs de ce mouvement mais aussi Paul Verlaine, ainsi que StéphaneMallarmé.

>> D’après Rimbaud, les symbolistes rejettent le culte de la science, religion des Parnassiens et des naturalistes pour retrouver sa fonction de prophète et donc voir l’avenir et l’ailleurs.

Titres : Mallarmé : L'Après-Midi d'un faune

2) la peinture

• Gustave Moreau : « l’apparition »
• Odilon Redon : « l’œil comme un ballon bizarre »• Puvis de Chavannes : « le bois sacré »
• Hugo Simberg (finlandais) : « L’ange blessé »

4) La musique

Le symbolisme influença aussi la musique, par exemple grâce à Claude Debussy qui choisit des thèmes provenant du mouvement symboliste. A vrai dire, il s’inspire de poèmes de Baudelaire, Verlaine ou encore Mallarmé pour écrire ses œuvres. Son œuvre...
tracking img