Le symbolisme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2133 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
LE SYMBOLISME :

A la fin du siècle, une vive réaction contre ce monde moderne se produit. Au positivisme d’Auguste Comte répond le pessimisme de Schopenhauer. A la bourgeoisie et sa confiance envers le progrès répondent le dandysme (doctrine de l'élégance, de la finesse et de l'originalité) et le décadentisme (à la limite du symbolisme, et motivé par un rejet du naturalisme). Et enfin auréalisme et à l'impressionnisme répond le symbolisme, marqué par la parution dans le Figaro le 18 septembre 1886 du Manifeste du Symbolisme par Moréas.

Rappel plan

I/Définition :

Le symbolisme est un mouvement littéraire et artistique apparu en France et en Belgique vers 1870, en réaction au naturalisme (une école littéraire qui, dans les dernières décennies du XIXe siècle, cherche à introduiredans l'art la méthode des sciences expérimentales.) . Entre 1880 et les premières années du XXe siècle, le symbolisme intéresse toute l'Europe, jusqu'à la Russie, et atteint les états Unis. SI Moréas écrit le Manifeste du symbolisme, c'est à Mallarmé que l'on doit, dans sa conception du symbole, la vision la plus proche du symbolisme.

II/ En poésie :

. Les symbolistes ne peignent pasfidèlement l'objet, contrairement aux naturalistes, mais recherchent une impression, une sensation, qui évoque un monde idéal et privilégient l'expression des états d'âmes. Les symboles permettent d'atteindre la réalité supérieure de la sensibilité. Plusieurs artistes s'amusent à transposer une image concrète dans une réalité abstraite. C'est en Verlaine que les Symbolistes salueront leur chef de file.Quelques poètes symbolistes célèbres :

Mallarmé,

• Guillaume Apollinaire (1880-1918).

• Charles Baudelaire (1821-1867).

• Arthur Rimbaud (1854-1891).

Les correspondances : Au-delà des apparences, il y a des rapports entre les choses, des liens entre les êtres, des correspondances (Baudelaire) entre les sons, les images et les parfums. C’est ce que le symbole devraitexprimer. Colombe = paix; oiseau = liberté, un son rappelle une image, une odeur rappelle un lieu, une sensation rappelle un moment du passé, etc. En refusant le rationalisme (Descartes) et le matérialisme (argent et industrialisation), les symbolistes veulent renouer avec le mystère de vivre et de sentir. Comme la réalité n’est pas uniforme, les poètes symbolistes préfèrent le rare au commun, lerêve au réel, l’ambivalence à l’identité, la nuance infinie à tout ce qui est tranché, le changement à la permanence. Elle révèle l’invisible derrière le visible, l’inconnu derrière le connu. Pour exprimer le changement des choses, la fragilité des sensations, le poète utilise l’aspect sonore et sensible des mots (assonance, allitération, rime interne, etc.). A la suite de Verlaine, les symbolistesprivilégient la libéralisation des vers : vers impairs, rejets abondants, enjambement, rimes de plus en plus étonnantes, même absence de ponctuation et poème en prose. À partir des symbolistes, le vers français sera libre. Les thèmes de la mort, du crépuscule, de la fin du siècle sont privilégiés.

En littérature, le mouvement du symbolisme trouve ses origines dans Les Fleurs du mal (1857) deCharles Baudelaire. L'esthétique symboliste fut développée par Stéphane Mallarmé et Paul Verlaine durant les années 1860 et 1870.

Mallarmé est né à Paris le 18 mars 1842 à Paris. À l’âge de dix ans, après la mort de sa mère, il est mis en pension dans un établissement religieux. Avant d’être professeur d’anglais (à Tournon, Besançon, Avignon puis Paris), Mallarmé a été employé de bureau. Mallarmédevient célèbre quand Paul Verlaine parle de lui dans Les Poètes maudits (1884), Passionné par la poésie et par Edgar Poe, Mallarmé fréquente les milieux parnassiens et symbolistes. On dit qu’il a exercé sur eux une influence non négligeable et qu’il a été l’inspirateur du mouvement symboliste. L’œuvre de Mallarmé compte :

• des poèmes parus dans des revues, dont L’Après-Midi...
tracking img