Le symbolisme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (261 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 mai 2012
Lire le document complet
Aperçu du document
LE SYMBOLISME : fiche synthèse

Ethymologie :
Le mot « symbolisme » est formé à partir du terme « symbole » qui vient du latin symbolum, « symbole de foi », symbolus, « signede reconnaissance », du grec sumbolon, « objet coupé en deux constituant un signe de reconnaissance quand les porteurs pouvaient assembler (sumballein) les deux morceaux1 ». Dans laGrèce antique, le « symbolon » était un morceau de poterie qui était brisé en deux et qu’on donnait à deux ambassadeurs de cités alliées pour se reconnaître.
Le symbolisme est unmouvement littéraire de la seconde moitié du XIXème siècle et du début de XXème siècle avec des écrivains comme Rimbaud, Verlaine, Mallarmé...Commençons par une définition : lesymbole est une représentation figurée de la réalité (mot ou expression renvoyant à autre chose). Par exemple la Colombe qui symbolise la paix ou alors la faux et le squelette quisymbolisent la mort.
Pour les symbolistes, le monde sensible n'est qu'une apparence. Au-delà, le poète pressent une autre réalité, celle des analogies (cf. Baudelaire) :
Lescorrespondances verticales entre le monde sensible et l'Idéal (l'Au-delà).
Les correspondances horizontales (ou synesthésies) entre les sens.
Pour les symbolistes, le travail poétique estla recherche d'un langage nouveau, celui qui pourra restituer l'expérience métaphysique. Rimbaud : « Je me flattais d'inventer un langage poétique accessible un jour ou l'autre àtous les sens ».Les outils privilégiés des symbolistes sont la métaphore et ses avatars :
Métaphore : comparaison sans introducteur
Métaphore inabstensia : disparition ducomparé
Allégorie : représentation concrète et développée d'une abstractionLe vers est libéré de ses contraintes traditionnelles, il est assoupli voire libéré (vers blanc, vers libre)
tracking img