Le syndicalisme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 30 (7416 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 octobre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Intro

Un syndicat est une association qui regroupe des personnes physiques ou morales pour la défense ou la gestion d'intérêts communs.

Le terme a de nombreuses acceptions mais plus communément il désigne les organisations de défense de l'intérêt des salariés (ouvriers, employés ou cadres), protégées par une législation particulière (liberté syndicale, droit de grève...) résultat d'unelongue histoire.

Selon l'Ecole socio-technique, une organisation est une interaction entre 2 systèmes : social et technique.
A l'origine on trouve de petits groupes de salariés, de même métier pour obtenir de meilleurs salaires et organiser une entraide envers ceux qui sont au chômage, malades ou trop vieux pour retrouver de l'embauche.
Ces groupes se rassemblent dans des organisations + vasteset + complexes.
Ils ont dépassés ces objectifs limités pour embrasser tous les aspects de la condition salariale.
C'est la loi qui attribut aux syndicats un certain nombre de moyens pour jouer leur rôle de contre-poids.

I. Les relations inter-professionnelles

A, Théorie

1, Du coté des salariés

L'Homme travaille pour plusieurs raisons.

On on peut citer notamment la théoried'Hertzberg ou encore celle de Maslow

Pour le premier, chaque Homme est à la fois Adam et Abraham. D'une part il fait référence au Mythe d'Adam qui justifie le travail par le besoin d' échapper aux maux dus au milieu c'est à dire l'instinct animal à échapper à la douleur. Et d'autre part le mythe d'Abraham qui traduit l'aspiration au développement à savoir l'aspiration humaine à grandirpsychologiquement.

Pour le second, on peut synthétiser dans une pyramide, les raisons pour lesquelles l'Homme travail,

La pyramide de Maslow :

Pour les diverses raisons qui le poussent à travailler, l'Homme peut être prêt à accepter voire à subir beaucoup de choses,

En effet, dans un système où il y aurait que les salariés et le patronat, il semble évident que les premiers seraient extrèmementfaibles face aux seconds.

Cette situation alors délicate ne les encouragerait pas à revendiquer de meilleurs conditions de travail, ni une éventuelle augmentation de salaire... par peur d'être « punis » : changement de poste, licenciement...

Les salariés ont donc besoin d'être protégés, défendus. Cet aspect est dailleurs rappelé dans les principes de la CFTC :

«  La CFTC s'engage pour ladignité de l'homme dans toutes ses dimensions, dignité qui s'exprime par la revendication de droits fondamentaux et l'exercice des devoirs qui s'y rattachent.

La CFTC s'engage pour la solidarité avec les plus faibles : pour leur reconnaissance, pour réduire le nombre d'exclus, en refusant le rapport d eforce et les formes de sélection qui appauvrissent les plus faibles, défavorisent les plusinexpérimentés ( chômeurs, travailleurs peu qualifiés, personnes handicapées), les catégories sociales en but à la discrimination ( jeunes, femmes...)

La CFTC refuse l'efficacité à tout prix : la fin ne justifiant pas les moyens, la CFTC n'accepte pas les exigences d'une productivité qui nuisent à l'intégrité physique, psychologique, morale, intellectuelle des personnes au travail »

En brefpour l'oral: « Le respect de la dignité humaine, une recherche permanente de la Justice Sociale et le sens du Bien Commun »

De plus, seul, l'individu ne peut pas arriver à se faire entendre, à se faire prendre au sérieux, à poser des ultimatums, à mener des actions collectives sérieuses... C'est pourquoi il faut un organisme qui structure les volontés et les contestations et ce en étant doté d'unvéritable moyen de pression pour être le plus efficace possible.

Voilà pourquoi le rôle des syndicats paraît indispensable pour le bien être des salariés.

2; Du coté des syndicats

Ainsi les syndicats sont considérés comme des acteurs clés possédant par définition «  un pouvoir, une autorité ou une influence suffisante pour être en mesure de prendre des décisions importantes ou d’...
tracking img