Le syndrome stein-leventhal

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1514 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le syndrome de Stein-Leventhal, ou ‘’ovaires polykystiques’’, à été découvert en 1935 par les chercheurs Stein et Leventhal. Touchant de 3 à 10% des femmes, cette maladie touchant les ovaires dont les effets son nombreux, est encore mal connue. Elle est pourtant l’une des causes majeures de la stérilité chez les femmes. À l’époque et sans échographie, Stein et Leventhal pensaient que le syndromedes ovaires polykystiques était une multitude de kystes autour des ovaires, empêchant l’ovulation. Grâce aux échographies, on s’est en fait rendu compte qu’il ne s’agit pas de kystes mais bien de follicules qui n’arrivent par à maturité et qui s’accumulent dans les ovaires.

Causes de la maladie

Le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) se caractérise par un déséquilibre de la glandehypophyse et de l’axe hypophyse-hypothalamus. L’hypophyse est en fait une glande endocrine qui se trouve dans une petite cavité osseuse à la base du cerveau. Elle produit une large gamme d’hormones.
[pic]Emplacement de l’hypophyse (orange)

L’hypothalamus lui, est un organe du système nerveux central. Grâce à ses connexions avec l’hypophyse, il synthétise et sécrète les neurohormones etintervient dans la régulation des fonctions endocrine et du système nerveux autonome, en plus de la régulation de fonction comportementales.
[pic]Emplacement de l’hypothalamus (orange)

Le déséquilibre de ces glandes engendre entre autres une anomalie de la sécrétion d’une hormone hypophysaire gonatrope, l’hormone lutéinisante. Le rôle essentiel de la LH est de déclencher l’ovulation. Elle est aussi enpartie responsable de la maturation folliculaire et de la sécrétion de progestérone et d’œstrogène.

On à aussi remarquer un hyperinsulinisme, c’est-à-dire un excès d’insuline, chez les patientes. Cela se traduit par une résistance à l’insuline, toujours liée à des anomalies de nature génétique. Ce phénomène entraine une stimulation de la sécrétion des ovaires et donc une accentuation de lasécrétion d’androgènes. L’hyperandrogènie rend alors également la croissance folliculaire précoce excessive et empêche, ou ralenti, le passage des follicules vers la sélection.

[pic]
Les étapes de maturation d’un follicule jusqu’à devenir un ovule.

Il en résulte une stagnation et une accumulation de petits follicules.

Pour faire court, au départ l’ovule est un follicule. Il doit mûrir pouraboutir à un ovule mature. Il passe ensuite dans les trompes de Fallope et est éventuellement féconder par un spermatozoïde, s’il y a eu rapport sexuel. Le SOPK se manifeste donc par une anovulation, c’est-à-dire l’absence de production d’ovule. Le follicule n’arrive donc pas à maturité et s’accumule dans les ovaires.

[pic]
L’ovaire d’une femme atteinte de SOPK, on remarque la présence denombreux follicules

Pour en venir à ce diagnostic, le médecin doit ordonner une série de tests de laboratoire. Il fera vérifier le taux de testostérone, le taux de sucre dans le sang ou le fonctionnement de la thyroïde. Il peut également demander une échographie pelvienne. Cet examen permettra d’observer les ovaires et de confirmer, si tel est le cas, le diagnostic du syndrome des ovairespolykystiques. Si vous souffrez su SOPK, l’échographie mettra en évidence la présence de kystes, ou plutôt des restes de follicules ovariens, (8 à 10) sur change ovaire, chacun d’une taille inférieur à 10mm. Cependant le fait d’avoir des kystes ne signifie pas obligatoirement que vous êtes atteinte du syndrome. Une échographie révèle la présence de kystes ovariens chez environ 20% des femmes. L'examenmédical et plus particulièrement la palpation de l'abdomen et du bassin montre parfois de gros ovaires dures, lisses, variables.

[pic]
Une comparaison d’un ovule normal et celui d’une personne atteinte de SOPK
Symptômes

Les symptômes ne sont pas toujours présents, ce qui rend le diagnostic assez difficile. Les signes les plus fréquemment observés sont :
- Irrégularité des menstruations...
tracking img