Le tableau pluriannuel des flux financiers – tpff

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1204 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
LE TABLEAU PLURIANNUEL DES FLUX FINANCIERS – TPFF

Une liaison entre le compte de résultat et le tableau de financement à partir de l’EBE

RAPPELS :
EBE= CA- conso en provenance des tiers - impôts et taxes – masse salariale chargée + subventions d’exploitation

Le compte de résultat sert à comprendre comment le résultat de l’entreprise s’est fabriqué.

Les dotations aux amortissement etprovisions sont des charges calculés.

Les Rap sont des décaissement sont pour payer les impots.

Le résultat n’est pas forcément la bonne mesure de ce qui va rester financièrement dans d’entreprise.

La CAF= résultat net + DAP – RAP + valeur comptable des élément d’actifs cédés – le prix de cession des éléments d’actifs cédés.

Le tableau de financement de l’entreprise fait la liaisonentre le compte de résultat et la CAF. Cela explique ce qui a fait varier le fond de roulement net global

FRNG = ressources stables - emplois stables

Si entre l’exercice 1 et l’exercice 2 le FRNG est reculé, les sources de variations sont variés.

LES RESSOURCES STABLES :
-Variation des capitaux propre : 2 sources possible :
( Augmentation du capital social ou augmentation des bénéfices,ou augmentation de l’endettement stable dans le limite de 50% des capitaux propres

LES EMPLOIS STABLES augmentent lorsque l’entreprise investit.
Il y a 2 façon d’investir dans une entreprise :
- Soit l’entreprise investit dans les immo corporelles (croissance interne en augmentant sa capacité à produire)
- Soit elle augmente ses immobilisations financières (croissance externedélocalisation ou externalisation)

Toute l’analyse va nous assurer que la croissance des investissement n’est pas plus rapide que la croissance des ressources stables.
Si les investissements progressent plus vite que les ressources stables, le FRNG va diminuer. Cette position est intolérable sauf si dans le même temps le BFR recule du même pourcentage. Si tel n’est pas le cas, l’entreprise verra satrésorerie net reculer, voir devenir négative, pouvant mettre l’entreprise en état de cessation de paiement, alors même que le business se développe

LE TABLEAU PLURI ANNUEL DES FLUX (TPFF)

Le TPFF va se construire sur plusieurs exercices (au moins 3)

Chapitre 1 : la composition du tableau

1/Le cycle d’exploitation, la croissance, le résultat
2/ Comment l’entreprise finance cette croissance ?3/ Comment est l’endettement net de l’entreprise ?
4/ Les autres flux financiers

Le premier solde est l’EBE ou RBE
Le RBE (résultat brut d’exploitation) signifie EBE ou IBE (insuffisance brut d’exploitation = EBE négatif)
L’EBE mesure la performance commerciale de l’entreprise (est-ce que l’entreprise vend bien et achète bien ses produits ?)

L’ETE (excédent de trésorerie d’exploitation)= EBE – Variation des BFR.
BFR= Variation des stocks + variation de clients – variation des fournisseurs.

En faisant l’activité propre des entreprise, est-ce que j’ai dégager un excédent de trésorerie ou pas ?
Nous savons que lorsque l’activité croit, le BFR croit proportionnellement au chiffre d’affaire. Il faudra donc veiller à ce que l’EBE progresse dans les mêmes pourcentage quel’activité afin de ne pas dégrader la trésorerie.
Une entreprise bien structuré et bien gérée doit avoir un ETE positif.

Le solde E (solde d’exploitation) :
E= ETE- immobilisations d’exploitation
Le DAFIC : disponible après financement interne de la croissance

Le 3eme solde F  (solde financier)
F : variation de la dette – frais financiers –IS – dividendes – participation des salariés – leasing(s’ily en a).

Le 4ème solde : G (solde courrant)
G = E + F

Récapitulatif :
ETE – investissement = E
F = Variation de la dette FF - IS – participation des salariés
G = E + F
Exemple du poly :
L’entreprise voit ses ventes progresser en 2004 et reculer en 2005, ce qui entraine une baisse de la VA. Aussi la masse salariale ne varie quasiment pas.

L’ETE compte tennu à la fois du recul...
tracking img