Le taylorisme, nouvelles formes d'organisations

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (2234 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 février 2015
Lire le document complet
Aperçu du document
Le taylorisme est l’association de la division des tâches, de la spécialisation du travail et de l'individualisation du travail. De nos jours, la notion d’émergence de nouvelles organisations du travail est très présente, et fait l’objet de nombreux débats. De ce fait nous pouvons nous demander si le taylorisme est toujours d’actualité. Tout d’abord certains facteurs desservent le Taylorisme etnous laisse penser que celui-ci a disparu, d’où l’émergence de nouvelles organisation. Cependant il faut savoir que le taylorisme est toujours d’actualité.
I. Facteurs qui pourraient faire croire que le Taylorisme a disparu
Depuis 20 ans, deux tendances sont remarquées : les changements sont rapides et nets ; progressent en même temps contraintes, intensité du travail et marges de manœuvre.
A)Les contraintes au travail

Contraintes industrielles, contraintes qu’avais les ouvriers dans les entreprises taylorienne, ont progressé fortement depuis 20 ans. Ouvriers (70%) touché en premier mais les autres catégories sont également touchées (30 à 40%). Il y a une progression rapide chez les cadres. Ces contraintes viennent des normes et délais de production (délais de moins d’une heure). Lecontrôle sur le travail se renforce car la supervision hiérarchique progresse. NTIC  modifierai les formes du contrôle vertical du travail sans l’atténuer.
Montée régulière de trois autres ordres de contraintes : celles du marché, de « l’évènement » et du collectif du travail : Contraintes marchandes c’est-à-dire quand le travail est rythmé par réponse donnée par le client immédiatement.Contrainte « horizontale »  travail sous dépendance immédiate des collègues
Contraintes évènementielles  salariés doivent réagir aux imprévus

B) Intensification du travail et charge mentale
Dû notamment aux contraintes marchandes et industrielles, elle (l’intensification du travail) comporte aussi la charge mentale, aux composantes multiples. Les salariés doivent faire face au manque de temps, auximprévus (passer d’une tâche à une autre), à la montée des tensions au travail, aux ordres contradictoires, rapports tendus avec les clients, à la solitude face aux difficultés… Tout ce à quoi les salariés doivent faire face est d’autant plus compliqué, qu’il y a un manque d’attention et d’écoute à leur égard, un sentiment de responsabilité et d’appréhension en progression, un manque de soutien de lapart du collectif travail, et un manque de moyens (matériel  manque de logiciels, humain  manque de collaborateurs)
C) L’autonomie au travail
Les salariés ayant une charge de travail, du fait de nombreuses responsabilités et urgences, sont plus autonomes dans leur travail. En effet ils règlent seul les incidents, s’arrange au mieux pour gérer les délais, prennent des libertés avec lesconsignes, définissent parfois eux même la façon d’atteindre leur objectifs…

Le Taylorisme et fordisme considérés comme des causes partielles de la crise économique occidentale en raison de leur manque de souplesse, de flexibilité et de capacités d’innovation doivent s’adapter à l’évolution du marché, devenu compétitif, concurrentiel et mondialisé. D’où l’émergence de nouvelles formes d’organisation dutravail.
D) Les nouvelles formes d’organisation du travail

1- Le post-taylorisme
La détaylorisation est aujourd'hui recherchée et mise en œuvre dans certaines entreprises qui favorisent la circulation de l'information et de la communication comme clé de la réussite. En cherchant à développer leur performance globale, ces entreprises s'appuient sur des organisations collectives du travail :décentralisation, management participatif, cercle de qualité, etc. Ces organisations deviennent le préalable à toute réflexion sur les changements organisationnels et sur le développement de la motivation des salariés.
Apparaissent dès les années 70 des pratiques appelées « nouvelles formes d’organisation du travail ». On distingue 5 formes de post-taylorisme (but  remédier aux disfonctionnement du...
tracking img