Le tayloro-fordisme et ses limites

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2160 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Note obtenue : 15/20

I) Travail préparatoire :

1) Le taylorisme est basé sur une organisation scientifique du travail ( OST) . Il s’étend de plus en plus. Les objectifs sont d’augmenter les profits le plus possible , tout en réduisant les temps morts , mais aussi de rendre la force de travail la plus efficace possible, c’est ce que l’on appelle la maximisation du profit. H.Ford aajouté trois principes au taylorisme. Premièrement le convoyeur qui permet un meilleur rythme de travail, il y a aussi la standardisation des pièces et de produits ,et enfin l’augmentation du salaire pour permettre à l’entreprise de garder ses employés.

2) La standardisation des pièces, c’est en fait que les pièces permettant la mise au point du produit voulu sont toutes les mêmes , et les piècesétant les mêmes, cela donne donc des produits identiques . Les pièces étant les mêmes , les employés ont l’habitude de les utiliser et il n’y a pas de pièces plus cher . Les prix des pièces sont toujours les mêmes et les employés en ayant l’habitude ils les manieront plus vite et surtout mieux ce qui permet des économies d’échelles du à une baisse des couts unitaires.

3) En 2005, sur 16790salariés travaillant dans le secteur tertiaire , 25,9% d’entre eux déclarent avoir un travail répétitif et parmi eux, 23% déclarent exécuter un geste dur et qui dure moins de une minute.

4) La deuxième phrase du document 1 signifie que le taylorisme s’étend et notamment dans le secteur secondaire mais surtout dans le tertiaire .
Dans le document on voit que le nombre d’ouvriers dans lesecteur tertiaire a augmenté de 48,3% , et le pourcentage d’employés déclarant effectuer un geste répétitif et qui dire moins d’une minute a lui aussi augmenté . ( Un geste rapide et répétitifs , ce sont les principes du taylorisme)

5) Les gains de productivité s’épuisaient pour des raisons humaines, cela signifie qu’il y a une baisse des gains de productivité due aux employés qui ne veulentplus d’un travail à la chaine, répétitif et qui dure moins d’une minute, ils sont donc moins impliqués dans leur travail, ils sont moins efficaces, et cela diminue donc la productivité de l’entreprise et donc des gains de productivité.

6) Le passage souligné signifie que la consommation diminue fortement dans les pays développés et industrialisés car les employés produisant moins , lesconsommations sont en large baisse.

7) Le «  Juste à temps »  est une méthode d’organisation de la production propre au secteur secondaire ( à l’industrie) qui permet de réduire les stocks et donc le gaspillage . ( Règle des cinq zéros)

II) Question de synthèse:

De nos jours, trouver un emploi est très difficile et cela même en ayant des diplômes puisque le taux de chômage en France estd’environ 10%.
Mais ca n’a pas toujours été le cas , la France a également connu des situations de plein emploi et dans cette situation la question de l’organisation de l’emploi était importante. En effet , l’emploi est un contrat passé entre deux parties, l’employeur et l’employé, pour la réalisation d’un travail contre une rémunération, par l’exercice d'une profession. Il faut donc trouver une ententeentre l’employeur et l’employé, il faut une organisation , un respect des objectifs ... Frederick Taylor est un des premiers économistes à proposer une méthode , une organisation scientifique du travail appelé le taylorisme.
On peut se demander en quoi le taylorisme est-il une source d’efficacité et quelles en sont les limites?
Dans cette perspective nous verrons premièrement que les modesd’organisation inspirés du Tayloro-fordisme sont source d’efficacité pour ensuite voir pourquoi les entreprises on été amenée à mettre en œuvre d’autres formes d’organisations du travail.

I) Les modes d’organisation du travail inspirés du Taylor-fordisme sont source d’ efficacité.

A) Les objectifs et les principes du Taylorisme
Frederick Taylor est un ingénieur Américain qui...
tracking img