Le temps c'est de l'argent

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 14 (3269 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
« Le temps, c’est de l’argent. »

« Time is money» (« Le temps, c'est de l'argent ») : la formule de B. Franklin est faite pour frapper, pour devenir proverbiale. Extraite de l'Advice to a Young Tradesman, written by an old one (21.07.1748), elle peut passer pour un bon résumé du « credo» capitaliste de l’économie de marché.

Mais comment le temps peut-il « être » de l’argent? Surquel fondement ontologique ou sur quelle structure intellectuelle et idéologique peut s’établir une telle identification ? Et quelle attitude alors à l'égard du temps, de l'argent et du travail, est préconisée par cette formule?

[I. La valeur de l’argent dérive de celle du temps]

1. L’éthique de l’otium

Pour un homme de l’Antiquité, la valeur de l'argent était tout entièredérivée de celle du temps. Un homme libre est celui qui possède suffisamment de bien pour pouvoir disposer de son temps à sa guise. Être libre, c'est être libéré du fardeau que constitue pour l'homme le fait de devoir subvenir à ses besoins. La liberté consiste avant tout à pouvoir disposer librement de son temps. L'« otium » (« skolè », en grec), le temps libre ou la « retraite », est de toutes leschoses la plus précieuse, car c'est elle qui nous permet de disposer effectivement de toutes les autres. C'est pourquoi Sénèque stigmatise le comportement de ses contemporains qui se perdent eux-mêmes dans « l’affairement », dans l’agitation des « affaires » (« nec-otium », « askolia ») et gaspillent ainsi leur temps comme s'il était chose de nulle valeur. « Brève est la vie des gens occupés » (Dela brièveté de la vie), ces insensés qui dilapident leur existence en remettant sans cesse à plus tard l’heure de « la retraite » (« otium »), c’est-à-dire de la véritable réconciliation avec soi-même. Pourquoi, demande le sage stoïcien, s'agissant du temps de la vie, est-on « inconsidérément prodigue, dans le seul domaine où l'avarice n'aurait rien de déshonorant ? » (Id.) Pourquoi, pour unepersonne à qui nous ne serions pas prêts à donner de notre argent, sommes-nous prêts à donner sans compter de notre temps en bavardages ou activités oiseuses ? « Fais la soustraction », nous recommande Sénèque: combien de ton temps consacres-tu à ce créancier, à ce personnage important, etc. ? C’est donc bien que « nous n’avons pas reçu une vie brève, mais nous nous la sommes faite, et nous n’enavons pas été dépourvus, mais prodigues. » Aussi, au lieu de nous plaindre de la fugacité de la vie, Sénèque nous invite à découvrir que la vie est longue si nous savons user de notre temps comme du bien le plus précieux en notre possession. Car « de même que des richesses, fussent-elles modérées, croissent avantageusement si on les a transmises à un bon gardien, de même notre existence offre unevaste étendue à celui qui sait bien en disposer » (Id.).

C'est donc à un total retournement de la relation entre le temps et l'argent que nous invite la citation de Benjamin Franklin. Loin que la valeur de l'argent soit dérivée de celle du temps, c'est maintenant la valeur du temps qui découle de celle de l'argent. Il ne convient pas de perdre son temps parce que le temps est ce qui permet degagner de l'argent. Alors que Sénèque nous invitait à' une soustraction, Franklin nous invite à une addition: additionne tout l'argent que tu aurais pu gagner si tu étais allé travailler au lieu de rester dans ta chambre ou d'aller te promener. Franklin s'adresse au jeune homme, aussitôt réputé «  jeune commerçant » parce que dans la société mercantile tout un chacun se fait marchand, chacunexerce en quelque sorte deux activités: la sienne propre, et le commerce. Et il invite ce jeune commerçant à se comporter comme le capitaliste du temps de sa propre vie. Chacun, même le plus démuni, a un capital à faire fructifier: son temps.

2. Le temps n’est pas à vendre

Or, si elle s’oppose à la conception antique du travail et du temps, l'éthique puritaine dont témoigne la...
tracking img