Le théâtre et son double artaud

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1676 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
« Dans Le Théâtre et Son Double Antonin Artaud déplore le théâtre de la parole. Le théâtre est-il uniquement la délivrance d’un texte ou dépasse t-il les mots pour développer d’autres formes d’expressions et d’autres problématiques ? Vous vous appuierez sur la pensée d’Artaud pour dégager deux ou trois parties propres à montrer la nature de la scène au XXème. Vous pourrez nourrir votre travailpar rapport à votre propre expérience de spectateur et d’acteur. »

Depuis l’Antiquité, le théâtre à besoin du texte, des mots , pour survivre. Au fil du temps on a pu constater une évolution de cette aspect du théâtre. Le texte, n’étant pas présent uniquement par son caractère premier, mais sous une matière différente permettant de s’éloigner de sa sacralité .
«  Dans Le Théâtre est sonDouble Antonin Artaud déplore le théâtre de parole. » Le théâtre est-il uniquement la délivrance d’un texte ou dépasse t-il les mots pour développer d’autres formes d’expressions et d’autres problématiques ?
Nous verrons d’abord si l’intérêt premier de la représentation théâtrale réside dans son texte. Ensuite, nous nous demanderons si grâce au texte, il est possible d’atteindre d’autres formesd’expressions au-delà des mots. Enfin nous nous appuierons sur ces idées pour nous demander comment la scène du XXème siècle a pu devenir ce qu’elle est grâce à cette redécouverte du texte.

Dans le théâtre tel que nous le concevons aujourd’hui le texte est tout. Le langage des mots est devenu le langage majeur. L’intérêt principale d’une pièce de théâtre va résider dans son texte, celui-ci vapermettre de révéler l’œuvre à travers la représentation. La mise en scène n’est que le faire-valoir du texte, par les décors, la mise en scène et les costumes.
Aristote disait que la production littéraire englobe forcément le texte, en particulier la tragédie, qui est une technique de composition du texte régit par le contenu et l’action. Le spectacle n’est que la mise en forme du texte, par lepathos qui provient du jeu des comédiens.
Le langage théâtral doit s’adresser aux sens du spectateur. Celui-ci peut alors comprendre que le théâtre est un échange de réplique qui forment une partition qu’il faut savoir déchiffrer. Le metteur en scène en se l’appropriant en fait jaillir sa singularité. Grâce à cette partition, il est possible d’imaginer une conduite de l’histoire, et de permettre aumot de devenir un discours énoncer dans un lieu et un espace temps définit. On peut ainsi dire qu’au théâtre « dire c’est faire ». Ce lieu textuel, est ainsi donner comme le lieu ou tout doit être prononcé et qu’il est recommandé de représenter.
Dans le théâtre contemporain, la parole s’exprime sans l’intermédiaire d’un récit, le metteur en scène doit faire attention à ne pas ériger la mise enscène au profit du texte, il n’est pas question de laisser tomber le texte par simple volonté du beau, même si celle-ci fait partie du travail de réalisation du spectacle.
Il ne faut pas aller vers une forme pure des mots en oubliant le caractère naturel, et ne pas rendre le texte prépondérant ce qui entrainerai une perversion et la non-atteinte du but initial. Il n’est pas question de reléguerle texte au travail qui amène la représentation mais à d’autres formes d’expressions qui permettront au texte d’exprimer ainsi une idée nouvelle.

Selon Artaud, il faut se servir du langage pour exprimer des choses nouvelles. Artaud va se demander si le théâtre ne peut avoir son propre langage. Il va rechercher tout ce qu’il y a et tout ce
qui peut s’exprimer au delà des mots. Le théâtreavec ces possibilités d’expressions. Il faut changer le sens véritable du texte, qui est le point de départ de la création théâtrale, il faut que le langage expressif soit équivalent au langage des mots, en y recherchant un sens plus profond. Artaud va rejeter le langage tel qu’il considéré en France à cause de son rapport à la psychologie inutile. Il s’oppose à la conception et aux critères du...
tracking img