Le theatre elisabethain

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (636 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le théâtre élisabéthain
Elisabeth 1ère (1558 - 1603), reine très cultivée et amatrice d'art, protestante modérée, protège le théâtre contre les attaques des protestants puritains quiconsidèrent le théâtre (qu'ils appelaient " la maison du diable") comme une école du vice et de la débauche. Ainsi en Angleterre, le théâtre est-il très florissant.
Le drame liturgique est trèsvite abandonné au profit d'un théâtre profane, beaucoup plus ludique et surtout davantage consacré à l'histoire de l'Angleterre. En effet, aux histoires sacrées, le public préfère les histoires desrois du passé et des faits divers qui ont marqué leur règne.
Comme au Moyen-Âge, le théâtre est mobile, on construit des " mansions roulantes" qui se déplacent de ville en ville. On jouesur les places publiques et après le spectacle, on fait la quête : c'est le début du théâtre payant. Puis on décide de rassembler toutes les mansions en seul lieu, dans une cour d'auberge parexemple, et de faire payer l'entrée, dés lors, le peuple le plus démuni est exclu des représentations. C'est à partir de cette idée que va naître le théâtre fixe, appelé "théâtre à ciel ouvert", dés 1575,tels le Rideau, La Fortune, les Blackfriars. Les théâtres étaient construits à l'extérieur de Londres en raison du décret de 1574 qui interdisait toute représentation théâtrale intra muros. Néanmoins,certains réussissent à contourner la loi et on voit se développer des théâtres privés qui s'installent dans des palais.
Les théâtres étaient construits en bois, tel le Globe, construit en1594 au bord de la Tamise. Ils sont de forme circulaire ou polygonale ; au centre on trouve un espace vide C'est dans ce théâtre que la plupart des pièces de Shakespeare furent jouées. Mais en 1613,au cours de la représentation d' Henry VIII, les canonniers chargés de tirer les coups de canon (placés sous le toit) pour saluer le roi, n'ont pas prêté attention aux étincelles et le feu ravagea...
tracking img