Le theatre, la naissance de la tragédie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2968 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
LE THEATRE


(JPEG)
Le plus ancien texte que nous connaissons sur l'art du théâtre est la Poétique d’Aristote (330 av. J.-C.).À la suite d'Aristote, on considère que la tragédie doit inspirer « terreur et pitié » face au destin de héros broyés par les conséquences de leurs erreurs. Ces deux sentiments doivent permettre aux spectateurs de se désolidariser des passions qui ont poussé leshéros à agir et donc de ne pas les reproduire eux-mêmes. Par ailleurs, les théoriciens classiques ont repris à Aristote la notion de catharsis qui signifie approximativement purgation des passions. L'idée est qu’en voyant des personnages animés de passions violentes, les spectateurs accompliront en quelque sorte leurs propres passions et s'en libéreront.

Dionysos_mosaic_from_Pella.jpgLa tragédiegrecque serait née des "dithyrambes", hymnes à la gloire de Dionysos, dans lesquels se répondent deux voix, celle du chef du chœur seul et celle du chœur entier. Quand on connait l'origine asiatique de Dionysos on peut se demander si la tradition grecque ne s'inspirerait pas d'une tradition orientale antérieure. C'est en tout cas à Thespis, un choreute du VIe siècle av. J.-C., qu'on attribuel'invention de la tragédie, et donc de l’art dramatique. Il serait le premier à avoir introduit sur scène un personnage indépendant du chœur lors d’un dithyrambe. Interprétant le rôle principal de son histoire, Thespis aurait, pour la première fois, récité un monologue auquel aurait répondu le chœur. Deux siècles plus tard, Aristote, dans sa Poétique, estime que c’est à partir de ces nouvelles formesde dithyrambes et grâce à l’intervention d’autres personnages et acteurs, que le théâtre a pu évoluer vers une forme autonome. A partir de 545 av. J.-C., des pièces sont jouées à Athènes lors des "Grandes Dionysies", festivités en l’honneur de Dionysos, auxquelles participe Thespis.. Les "Grandes Dionysies" ont largement participé au développement des différents genres dramatiques tels que lacomédie et la tragédie.

cerbere.jpgDans une tragédie grecque, il n’y a pas d’actes, mais une alternance de parties parlées par les acteurs ou le coryphée et de parties lyriques chantées par le chœur. Les parties parlées, appelées épisodes, consistent en dialogues, écrits le plus souvent en trimètres ïambiques ; leur nombre peut varier de deux à cinq. Les chants du chœur sont appelés stasima(stasimon, chant sur place). On trouvait de nombreux chants et danses, confiés au chœur, aux acteurs ou à des solistes.
La structure habituelle de la tragédie consiste donc en un prologue, exposant l'action, voire le dénouement, puis suivaient la parodos (entrée du chœur), des épisodes, séparés par des stasima, et enfin le finale, ou exodos, qui débute traditionnellement après le dernier stasimon.Tous ces éléments peuvent être de longueur très variable. Ce schéma traditionnel ne rend pas compte de la variété des parties chantées car il arrive très fréquemment qu'un acteur s'unisse au chœur pour partager dans le chant une émotion commune. Ce chant dialogué s'appelait le kommos (du verbe koptô, frapper, car on le chantait à l'origine en se frappant la poitrine en signe de deuil). On trouveencore souvent des monodies (arias) chantées par un personnage ou des duos lyriques entre acteurs. 

http://www.michelet-vanves.ac-versailles.fr/clg/pegase_louvre/masque1_tragedie.jpgUne tragédie grecque est en vers, la variété de ceux-ci étant déterminée par un arrangement donné de combinaisons possibles de syllables courte et longues. L’archonte éponyme, l’un des magistrats qui dirigent lacité, nomme les différentes composantes de la représentation. Il nomme le chorège, les poètes et les protagonistes. Le protagoniste est l’un des trois acteurs, il recrute le deuxième, le deutéragoniste, et le troisième, le tritagoniste. Autrefois seuls les hommes jouaient, ils représentaient des Dieux comme des femmes. Ils les incarnaient grâce à des masques. Ces derniers, en cachant le visage,...
tracking img