Le tiers monde

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1307 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Tiers Monde – le temps des fractures- “ incertaines agricultures »

Optimisme nuancé ou plus vives inquiétudes ??

Des systèmes de production en profonde transformation

Agriculture paysanne+ou- ouverte sur le marché s’oppose a une agriculture d’entreprise
1. l’essor de la petite exploitation commerciale
1. les héritages
• agriculture vivrière a longuejachère : Afrique subsaharienne. Résiduelle aujourd’hui. Pratiques collectives, peu d’élevage gros bétail et culture, marque relativement légère sur l’espace
• systèmes rizicoles des deltas de l’Asie des Moussons : aménagement complexe de l’espace cultivé, importance des élevages de complément
• élevages : nomadisme et semi nomadisme
2. l’agriculture de transition• différents facteurs : imposée par les colonisateurs, accélérée après l’indépendance, essor des marchés urbains locaux
• apparition d’un volet commercial à des systèmes destinés auparavant à l’autosuffisance
• ( la terre acquiert une valeur marchande ( recul des pratiques communautaires
• mais effets pervers : surexploitation etdégradation du sol, entrée dans le circuit monétaire( endettement
2. Du Grand domaine colonial à l’agriculture capitaliste
1. grande plantation et grand domaine classiques
• >centaine d’hectares, pouvant aller jusqu'à des dizaines de milliers d’hectares : mise en valeur souvent partielle pour se préserver une marge de croissance
• castes lotsgéométriques délimités par un réseau de pistes, de voies ferrées, présence de services collectifs
• techniques modernes de culture : institutions agronomiques spécialisées . ex Buitenzorg à Java
• mais pas forcément de modèle intensif : bénefice maximum pour un minimum d’investissement
• main d’œuvre considérable, mais rapportée à la superficie exploitéel’emploi permanent est très faible. On emploie surtout des salariés
• production destinée à l’exportation donc importantes facilités de transport indispensables ex : United Fruit compagny : fusion d’une société de transport de bananes et d’une compagnie ferroviaire au Costa Rica
• lourde immobilisation de capitaux : longtemps apportés par des grandes sociétésétrangères( puissance considérable de ces firmes
2. délestage foncier et essor de l’agriculture contractuelle
• modification du contecte politique( disparition des grandes exploitations ? reformes agraires les morcèlent ou essaient
• vaste mouvement de diversification tant spatiale que sectorielle : demande croissante de viande et de fruits et légumes decontre saison

Progrès et problèmes

1. les résultats : des données à interpréter
a. réalités et limites de la croissance

• la production des pays sous développés augmente de manière significative :
des années 1930 AUX années 60, 2% de croissance, 3% après
• il faut toutefois pondérer par la croissance démographique :par habitant c’estplus tellement
• de plus les pertes sont importantes pendant le stockage et à cause des mauvaises conditions de distribution
• écart entre la demande potentielle et la demande solvable :faible pouvoir d’achat du marché intérieur
• divergences au sein du Tiers Monde : certains progressent mais beaucoup régressent

b. des rendements encore faibles• les rendements céréaliers moyens : 40 quintaux par hectare aux Etats-Unis n’atteignent pas 25 quintaux dans le Tiers Monde . L’afrique est le plus grave :9,1 quintaux, 19 Moyen Orient, 24 Amérique Latine

2. des obstacles nombreux
a. L’insuffisance des moyens matériels et humains

• Insuffisance de moyens techniques manque d’engrais natuels( car pas...
tracking img