Le tigre et l'euphrate de la discorde

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 36 (8953 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 novembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
en sciences de l'environnementLangue du site Français Accueil > Numéros > Volume 4 Numéro 3 > Dossier : Les grands fleuves : (…) > Le Tigre et l’Euphrate de la (…)Chercher Sommaire – Document précédent – Document suivant
--------------------------------------------------------------------------------
Volume 4 Numéro 3 | décembre 2003
Dossier : Les grands fleuves : entre conflits etconcertation
Le Tigre et l’Euphrate de la discordeGeorges MutinRésumé | Index | Plan | Texte | Bibliographie | Citation | AuteurRésuméFrançais Alimentées par le château d’eau de la Turquie orientale, les eaux abondantes, tumultueuses et capricieuses du Tigre et de l’Euphrate traversent la steppe syrienne avant de s’étaler dans la vaste plaine de Mésopotamie. Les débits cumulés des deux fleuves - dumême ordre de grandeur que celui du Nil - permettent l’extension de l’agriculture irriguée et la production d’électricité à condition d’en assurer le contrôle et la maîtrise. Les aménagements hydrauliques se sont effectués d’aval en amont. Les réalisations irakiennes en voie d’achèvement ont débuté il y a un demi-siècle. Les entreprises syriennes et surtout turques sont beaucoup plus récentes. Lepartage des eaux de ces deux grands fleuves entre les trois pays riverains est délicat souvent conflictuel. Il contribue à aggraver la situation géopolitique déjà fort complexe de cette région du monde. Chacun des Etats souhaite contrôler les eaux dont il a besoin et préserver son avenir hydraulique. Avec l’extension considérable des cultures irriguées au cours des dernières décennies l’eau devientplus rare sans pour autant atteindre une véritable situation de pénurie. Dans une dizaine d’année avec l’achèvement des projets tucs, on peut considérer que tous les aménagements hydrauliques envisageables auront été menés à bien. Déjà les atteintes à l’environnement sont très sensibles avec l’augmentation de la pollution, la salinisation des terres, la disparition des marais irakiens parassèchement.
Entrées d'indexMots-clés :marais, environnement, droit de l'eau, aménagement hydraulique, salinisation, partage des eaux, irrigation, crues, hydropolitique, Irak, Syrie, Turquie, Tigre, Euphrate
Lieux d'étude :Moyen-orient
PlanLa ressource en eau
Montagnes arrosées, plateaux et plaine désertiques
Les tracés : de la haute montagne à la plaine mésopotamienne
Des régimeshydrographiques semblables
De l’aval à l’amont : les aménagements successifs
L’antériorité irakienne
Les aménagements syrien et turc
Le barrage de Tabqa sur l'Euphrate et l'équipement du Khabour
Un difficile partage des eaux
Hydropolitique et crises interétatiques
L’ « arrangement » de 1987
Quelles perspectives pour la prochaine décennie?
Aménagement hydraulique et environnement
La progression de lasalinisation
La disparition des marais de Basse Mésopotamie
Quelle est la situation actuelle ?
Texte intégralPDF 323k Signaler ce document
1L'Euphrate et le Tigre, nés en Turquie dans les montagnes arrosées d'Anatolie orientale et leurs affluents venus de la chaîne du Zagros apportent l'eau et la vie dans les plateaux et plaines steppiques ou désertiques de Syrie et d'Irak. Ils permettentl'extension "Croissant fertile" dans des zones où règne l'aridité. Dans cette région du Moyen-Orient, en plein accroissement démographique où la quête de l'eau a toujours été une préoccupation majeure, la lutte pour le développement implique un contrôle du débit des grands fleuves dont les apports sont capricieux, tumultueux, irréguliers. La maîtrise des eaux est désormais assurée, les potentialitéssont évidentes, la pénurie n'est pas pour l'instant une menace.

2C'est le partage de l'eau qui fait difficulté. Longtemps, les deux bassins jumeaux ont été entièrement compris dans une même entité territoriale: l'Empire Ottoman. Il n'en est plus de même aujourd'hui. Au lendemain de la première guerre mondiale, le Tigre et l'Euphrate sont devenus des fleuves transfrontaliers, partagés entre...
tracking img