Le torrent

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1030 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 septembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Montrez que, dans le roman Fahrenheit 451, plusieurs facteurs culturels favorisent l’emprise du régime totalitaire sur la population

Le roman Fahrenheit 451 est un roman (dystopique ?) dont l’apparition est provoquée par les événements dans la société totalitaire. Dans son œuvre, l’auteur (il faut dire le nom) reprend le thème de la dictature politique et de ses impacts sur ledéveloppement de la société. Ce type de pouvoir transforme la culture des masses afin de tenir la population dans la soumission. En bref, le roman Fahrenheit 451 démontre le fonctionnement des mécanismes politiques et des facteurs culturels qui favorisent l’emprise du régime totalitaire sur la population.
Premièrement, la domination du pouvoir totalitaire est assurée par la crémation des livres.Deuxièmement, les autorités utilisent le rôle du progrès technologique comme un phénomène culturel pour dominer les masses.
Tout d’abord, la crémation des livres assure la domination du pouvoir totalitaire, car l’incinération des livres garantit la paix d’esprit et le bonheur des masses. L’idée de paix d’esprit est très importante pour le régime totalitaire.
« Qu’est-ce que nous désirons par-dessustout dans ce pays? Les gens veulent être heureux. […] Je veux être heureux […] Nous ne vivons que pour ça, non? Pour le plaisir, l’excitation? » (p.88)
(L’idée de paix d’esprit est très importante pour le régime- ne pas répéter). Beatty, comme représentant du pouvoir utilise les verbes désirer (« désirons par-dessus tout ») et vivre (« ne vivons que pour ça ») afin de souligner l’importance dubonheur pour le peuple exploité. Le désir humain d’être heureux est naturel. Le bonheur n’est atteignable que par l’évacuation des inquiétudes et des interrogations dont la source sont les livres. Les gens ne se questionnent pas et il n’y a pas de réflexion sans livres. Cela assure la domination du régime. Ensuite, la crémation des livres permet au régime totalitaire d’assurer la standardisationet l’uniformisation de la population. Cela est bien évident dans la citation suivante :
« Chaque homme doit être l’image de l’autre, comme ça tout le monde est content. […] Un livre est un fusil chargé dans la maison d’à côté. » (p.87) Beatty exprime la politique du gouvernement. L’uniformisation et la standardisation permettent d’éviter les dissensions et les révoltes. Cela protège l’emprise durégime totalitaire. Parmi les gens pareils la jalousie et la concurrence n’existent pas. Le pouvoir évite les conflits par nivellement de la société. Par l’utilisation de la métaphore « le livre est un fusil chargé », Beatty exprime le point de vue du gouvernement par rapport aux livres. Ils sont une menace permanente qui doit être détruite pour assurer la négligence du peuple et, comme suite,le pouvoir du régime totalitaire. Évidemment, les livres sont un facteur important pour le progrès et pour le développement de la population. La dictature détruit les livres pour garder la population en paix et pour éviter les désaccords. La mort des livres sert admirablement le régime et favorise son emprise.
En deuxième lieu, la technologie comme un facteur culturel envahit la société. Lesymbole de l’envahissement est l’omniprésence de l’écran. D’abord, l’écran permet d’abrutir et d’aliéner les humains. Dans ce roman, l’exemple d’abrutissement est Mildred. Elle s’est vraiment empare de l’écran et de la réalité virtuelle qu’il propose. « Peu important à quel moment il[Montag] y entrait, les murs parlaient toujours à Mildred. » (p.71) Par la personnification « les murs parlaient »,l’auteur exprime la grande influence de la télévision sur Mildred. L’écran est présenté comme une source d’aliénation. Il occupe le temps libre et empêche les gens de douter et de réfléchir. En résultat, Mildred est dans un état de torpeur. Elle passe son existence à écouter la radio et la télévision. Elle vit, pence et respire par l’écran, qui l’éloigne du réel. En tuant la réflexion et en...
tracking img