Le traitement du temps dans fdp

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1898 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
LE TRAITEMENT DU TEMPS DANS FDP
[bien avoir en tête Temps dans la pièce, temps de la pièce, tempo ]

Partez des trois titres des pièces les plus connues de Beckett ou du
mot le plus fréquent dans la pièce (400 fois) à cause de la didascalie UN TEMPS. C’est bien un élément majeur de l’œuvre de Beckett.

Pièce qui donne le sentiment paradoxal que tout est joué et à jouer.

1/UNE PIÈCEDÉROUTANTE : le temps de l’ “action”, si on peut dire, est celui du temps de la représentation dont le cadre surprend.

a) une situation globale étonnante :

-les êtres sont dans le lointain sillage d’une catastrophe absolument pas identifiée et qui tient du déluge et de l’Apocalypse : à l’époque de la première représentation (1957) les images de survivants d’un Hiroshima planétaire serencontraient chez de nombreux critiques.

-en tout cas un Avant a déterminé fondamentalement (en réalité ou dans l’esprit des personnages) le déroulement de leur vie qui est depuis tournée vers la fin.

b) une temporalité imprécise, brouillée :

-sous nos yeux se déroule une heure et demie de “la vie” de quatre personnages qui ne savent pas exactement l’heure ou le jour qu’il est.Hamm demande dans quel mois ils sont 86 .

-nous avons l’impression d’un lever en début de pièce mais le soleil pourrait se coucher au cours du spectacle (devrait se coucher 46/je t'en fous réplique Clov) et Hamm parle d’une journée comme les autres 26. : s’agissait-il d’une sieste?

-le même homme Hamm qui ne sait jamais quand vient l’heure de son calmant sait soudain que l’heure de son romanest arrivée.

-nous ne savons pas du tout quand a eu lieu la Catastrophe.

-le réveil a très peu marché et il est destiné dans la pièce à un usage étrange.

-en revanche nous avons connaissance du mois de la promenade en barque sur le lac de Côme (avril, un après-midi 34)

c)pièce dominée par •les allusions au vieux, au vieillissement et fondée sur • une haine du commencement:•omniprésence du vieilli:

-vieux linge, vieux médecin (pas vieux 37),vieux mur 38, vieilles questions 53/54
-plaisanterie née de l’inversion d’un dicton : si vieillesse savait 22
-personnages âgés même s’ils sont sans âge.

• haine du commencement qui est haine de l’entrée dans le Temps :
-malédiction du père, du progéniteur qui imposa la vie, la prison du temps.
-heureux temps,belle époque dit Clov que celui d’avant la naissance.
-tout est écrit dès et avec le commencement.

2/UNE PIÈCE AU PRÉSENT (temps de la représentation = temps de la vie supposée des personnages) :pièce soumise à un PEUT-ÊTRE.

a) un présent voué à une conversation hachée, discontinue et au retour de bribes de dialogues ou de phrases rituelles ( je te quitte /il n’y aplus...La question du calmant). Présent qui semble répétitif: temps du même, du retour au/du même.”Le même que d’habitude” 41 : qu’il s’agisse du temps météorologie ou du Temps qu’on mesure. “Toute la vie les mêmes inepties”...62.

Présent "meublé" par tous les moyens, surtout par Hamm.

b)un présent apparemment pris dans un cercle qui chez les personnages est tout de même hanté par

•un passé réduit, très réduit mais parfois insistant dans les mémoires :

N & N en sont restés au souvenir de leur accident (Sedan) et de leur voyage au lac de Côme qui faillit les voir se noyer. L’ HIER inspire du lyrisme à Nell (28). Nagg pourtant se souvient de l’enfance de Hamm, de ses cris, de leur façon de s’en débarrasser.

Pour Clov le passé, le vécu est une torturerépétée, il regrette d’être né (la belle époque 61) et en a assez de répondre à Hamm sur les souvenirs de son arrivée (53/4). Alors que Hamm se demande ce qu’est l’HIER 60 Clov lui répond “ÇA VEUT DIRE UN SACRÉ FOUTU BOUT DE MISÈRE”.

Hamm qui se souvient de la mère Pegg, du peintre fou 60/61 en revanche paraît tellement habité par la venue du père (de Clov sans doute) qu’il éprouve le...
tracking img