Le travail de la femme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1113 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 janvier 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Le travail de la femme

Il y a un siècle, les jeunes filles n'avaient pas besoin (le droit) d'apprendre un métier parce qu'elles devaient se consacrer au soin du ménage, à l'éducation des enfants et au bonheur de leur mari. Leur raison d'être fut d'être belle, pudique, bonne cuisinière,
couturière et d'épouser un mari qui subvenait à leurs besoins. La femme se trouvait dans 5 une situationd'infériorité par rapport à l’homme et ceci sur le plan culturel, économique, politique et juridique. Mais depuis le début du 20e siècle, beaucoup de femmes s'opposent à cette image de leur sexe et combattent leur discrimination et la prédominance masculine, s'organisent en mouvements de libération, s'attaquent aux préjugés et exercent des métiers de plus en plus variés.
Les avis sur cettenouvelle image de la femme sont divisés. Une grande partie de la population, y compris des femmes, ne voient que des désavantages si les femmes exercent un métier hors de la famille.
En premier lieu, un travail rémunéré signifie pour la femme un doublement de son travail. Dans beaucoup de cas, en effet, la femme doit, après ses heures de travail à l'extérieur, encore faire les travaux de ménage.Ainsi, une femme qui doit s'occuper de la garde des enfants, des charges familiales et qui exerce en plus une profession, va être surmenée et surchargée.
En outre, la femme ne sera pas forcément heureuse elle-même, si elle exerce une profession. Une vie de vendeuse, de femme de ménage ou d'ouvrière saurait-elle épanouir la personnalité de la femme? Car n'oublions pas que la plupart des métiersexercés par les femmes sont loin d'être des métiers de rêve. Cet état des choses est indépendant de la volonté des femmes et elles se heurtent souvent dans leur métier à d'innombrables injustices, dues le plus souvent aux préjugés sexistes des hommes.
Enfin, de nombreuses femmes souffrent d'un sentiment de culpabilité parce qu'elles ont l'impression de délaisser leurs enfants lorsqu'elles travaillent àl'extérieur. Elles se demandent si une crèche, une gouvernante ou des grands-parents sauront remplacer la présence d'une mère. De plus, la relation entre le mari et la femme ne risque-t-elle pas de souffrir aussi si la femme exerce une profession? Ces préoccupations, même si elles ne sont pas fondées, perturbent souvent l'équilibre psychologique des femmes et leur rendent difficile l'exerciced'une profession.
Malgré ces problèmes, le travail rémunéré rapporte aussi de grands avantages à la femme et à sa famille.
Par son travail, la femme peut s'assurer tout d'abord une indépendance matérielle à l'égard du mari. Elle pourra ainsi réaliser quelques-uns de ses rêves que le mari ne pourrait pas payer seul. De plus, elle se trouvera dans une situation moins précaire en cas de divorce oùc'est souvent la femme qui se retrouve dans une mauvaise situation matérielle avec des enfants à charge et les difficultés d'une nouvelle vie à recommencer.
La femme contribue également au bien-être accru, à une plus grande aisance matérielle de la famille qui grâce au double salaire peut agrandir son pouvoir d'achat et acheter des articles dont elle devrait sinon se priver, par exemple desvacances.
Il est vrai aussi que la femme sort de l'isolement de ses quatre murs et elle peut se sentir utile et s'évader de l'ennui quotidien. Si elle a fait des études en vue d'un métier précis qu'elle s'est choisi par goût et intérêt, elle peut épanouir sa personnalité et se donner l'occasion de se connaître elle-même, développer toutes ses facultés.
Bien que la situation de la femme se soit engénérale amélioré au cours du 20e siècle, il faut, pour être complet, souligner que la femme qui travaille rencontre encore des discriminations notoires.
Une première injustice, c'est que souvent le salaire d’une femme reste souvent moins élevé que celui d'un homme, même si les deux font le même travail. En effet, la femme a par rapport à l'homme souvent une formation professionnelle moins...
tracking img