Le travail du consommateur

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2919 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
L’autoproduction
 dirigée
 :
 consommateur,
 travailleur
 même
  combat
 ?
 
Introduction
 
L’idée
 que
 la
 consommation
 participe
 de
 la
 production
 est
 relativement
 ancienne.
 Dès
 1815,
 l’économiste
  Henri
 Storch
 évoquait
 la
 nécessité
 d’une
 coopération
 entre
 consommateur
 et producteur
  Acheter
 un
 abonnement
 internet,
 un
 voyage
 sur
 internet,
 pousser
 un
 caddie
 dans
 un
 supermarché,
 trier
 ses
  ordures,
 faire
 des
 vidéos
 sur
 you
 tube…
  Chaque
 fois
 l’individu
 est
 coproducteur
 de
 ce
 qu’il
 consomme.
 Il
 participe
 à
 la
 fabrication de
 ce
 qu’il
  consomme.
 C’est
 une
 main
 d’œuvre
 gratuite,
 dispo
 et
 motivée
  Faire
 travailler
 le
 consommateur
 c’est
 de
 mettre
 au
 travail
 le
 consommateur
 sur
 différentes
 étapes
 de
 la
  création
 de
 valeur.
 Il
 a
 un
 rôle
 de
 plus
 en
 plus
 actif jusqu’à
 se
 substituer
 aux
 distributeurs,
 s’auto
 conseiller
 et
 à
  assurer
 lui-­‐même
 son
 propre
 service
 client.
  Marie-­‐Anne
 Dujarier
 sociologue
 du
 travail
 et
 des
 organisations
 traite
 ce
 phénomène
 dans
 son
 ouvrage
 
 intitulé
  «le
 travail
 du
 consommateur
 »
 
  Nous nous
 sommes
 inspirés
 de
 ses
 remarques
 et
 de
 d’autres
 références
 (Annie
 Munos,
 Dominique
 Antonini,)et
  avons
 souhaité
 vous
 expliquer
 le
 travail
 du
 consommateur,
 sur
 la
 manière
 dont
 s’y
 prennent
 les
 entreprises
  pour
 le
 faire
 travailler
 et
 sur
 les limites
 du
 travail
 du
 consommateur
 


  I
 Qu’est
 ce
 que
 le
 travail
 du
 consommateur
 ?
 
Dans
 un
 contexte
 de
 production
 de
 services
 (parler
 de
 marketing
 de
 service
 vite
 fait)de
 masse
 le
  consommateur
 peut
 avoir
 des
 demandes
 contradictoires.
 Il souhaite
 bénéficier
 des
 avantages
 de
 la
  standardisation
 (sécurité,
 régularité,
 faibles
 coûts…)
 tout
 en
 ayant
 un
 service
 personnalisé.
 Pour
 le
  gestionnaire
 se
 pose
 alors
 la
 question
 suivante
 :
 «
 comment
 personnaliser
 le
 service
 sans
 renoncer
  aux
 avantages
 de la
 standardisation
 ?».
  La
 solution
 proposée
 est
 de
 mettre
 le
 consommateur
 à
 contribution.
 
  Cela
 implique
 d’externaliser
 les
 tâches
 vers
 lui
 et
 pour
 cela
 il
 faut
 les
 simplifier.
  1/rationalisation
 poussée
 des
 systèmes
 de
 production
 :
 basée
 sur
 le taylorisme.
 Les
 prestations
 sont
  standardisées
 mais
 combinables
 pour
 être
 personnalisées,
 Ex
 les
 fast
 food
 Mc
 Do.
 La
  personnalisation
 se
 fait
 par
 l’assemblage
 de
 modules
 standards.
  2/
 Création
 de
 catégories
 de
 consommateurs
 «
 type
 »
 auxquelles
 vont correspondre
 des
 procédures
  de
 traitements
 ou
 protocoles
 précis.
 Ex
 :
 un
 père
 de
 famille
 à
 assurer,
 un
 malade
 à
 opérer…
  3/Rationalisation
 du
 processus
 de
 production,
 découpé
 en
 succession
 de
 tâches
 simples
 et
  spécialisées.
 Chaque
 tâche
 peut
 être...
tracking img